Jura: Il paie cher son pare-brise pas gratté

Publié

JuraIl paie cher son pare-brise pas gratté

Un pare-brise givré a valu une lourde condamnation à un automobiliste jurassien ayant renversé un employé chargé de régler la circulation.

par
Vincent Donzé
Ce matin à Delémont, les pare-brise n’étaient pas givrés, mais enneigés.

Ce matin à Delémont, les pare-brise n’étaient pas givrés, mais enneigés.

matin.ch/Vincent Donzé

Avec la neige tombée sur la plupart des régions romandes, mieux vaut dégager le pare-brise de sa voiture avant de prendre le volant. Dans le Jura, au printemps dernier, un automobiliste qui n’a pas utilisé son grattoir a renversé un employé d’une entreprise de construction chargé de régler la circulation, lors de travaux entrepris à Courroux. Cet accident lui vaut aujourd’hui 90 jours-amendes avec sursis pendant deux ans, ainsi que 1500 francs d’amende et de frais judiciaires, comme l’a rapporté «Le Quotidien Jurassien».

L’accident s’est produit lors d’un retour de froid. Le conducteur n’a pas remarqué l’employé, lequel s’en est sorti avec des contusions. Dans le «QJ», la police jurassienne rappelle qu’en cas de gel, les pare-brise et les vitres latérales avant doivent être entièrement dégagés. Idem pour les rétroviseurs. au contraire de la vitre arrière. Par ailleurs, il est interdit de faire tourner le moteur à l’arrêt pour dégivrer les vitres.

En cas de neige, les phares et les feux doivent être dégagés, de même que les plaques. Quand la couche est épaisse, la neige présente sur le capot et sur le toit doit être évacuée. Dénoncées systématiquement, ces infractions débouchent sur une amende, voire un retrait de permis.

Ton opinion