Argovie: Il perd la maîtrise et abandonne ses passagères blessées
Publié

ArgovieIl perd la maîtrise et abandonne ses passagères blessées

Un jeune homme de 19 ans, à bord de sa Subaru sans plaques, a fait plusieurs tonneaux puis est parti sans s’occuper des jeunes femmes de 15 et 18 ans qui étaient avec lui. La police l’a retrouvé.

par
Michel Pralong
La Subaru Impreza STI, qui roulait sans plaques, a été complètement détruite.

La Subaru Impreza STI, qui roulait sans plaques, a été complètement détruite.

Police cantonale argovienne

L’accident s’est produit mardi 2 mars vers 22 heures. Un Suisse de 19 ans roulait sur la route de Geltwil en direction de Muri. À Buttwil (AG), dans un virage à droite, son véhicule a dérapé, heurté une barrière de sécurité puis a fait plusieurs tonneaux avant de retomber sur ses roues, communique la police cantonale argovienne.

Il fuit jusqu’à Uri

C’est alors que le chauffeur aurait quitté les lieux, sans s’occuper de ses deux passagères, âgées de 15 et 18 ans, blessées dans l’accident. Ce sont des passants qui les ont trouvées et conduites à l’hôpital. Selon «Blick», le jeune homme, un mécanicien se serait enfui… jusque dans le canton d’Uri, à près de 100 km de là. Comment, on l’ignore encore. C’est là que la police de ce canton l’a identifié et interpellé. Une enquête pénale a été ouverte et des prises de sang et d’urine ont été effectuées.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accident aurait été provoqué parce que la voiture roulait trop vite. Celle-ci, une Subaru Impreza STI, roulait en outre sans plaques. Selon «Blick», le mécanicien l’avait mise en vente en ligne il y a peu, pour 35 000 francs négociables, avec ses 96 000 km au compteur. Une annonce qui a disparu depuis. Le journal a parlé à la mère du jeune homme, qui a défendu son fils: «Ce n’est pas un criminel, on lui fait des reproches injustifiés et rien n’a été clarifié dans cette affaire», leur a-t-elle dit. Le fils est même arrivé à ce moment-là, accompagné par son avocat mais n’a rien voulu dire.

La police a lancé un appel à témoin pour tenter d’en savoir plus sur les circonstances de l’accident, demandant de se présenter au poste de police de Schafisheim ou de téléphoner au 062 886 88 88.

Votre opinion