Il pourrait faire entre 33 et 36 degrés en plaine ce week-end
Actualisé

MétéoIl pourrait faire entre 33 et 36 degrés en plaine ce week-end

Le mois de mai a été exceptionnellement chaud mais ce n’est pas fini. La Suisse devrait connaître un pic des températures en fin de semaine. Chaud devant!

par
comm/M.P.
Il va falloir songer à se rafraîchir souvent ce week-end.

Il va falloir songer à se rafraîchir souvent ce week-end.

Le Matin/Di Nolfi

Soleil et températures estivales règnent sur une bonne partie de l’Europe après un mois de mai exceptionnellement chaud. Des chaleurs inédites pour la saison, la péninsule Ibérique en connaît encore ces jours avec de nombreuses pointes à plus de 40 degrés mesurées hier, notamment à Séville, Cordoue et Grenade, explique MeteoNews dans un communiqué. Les thermomètres pourraient même indiquer 42 voire 44 degrés dans ces régions ces prochains jours, avant une baisse fort appréciée du mercure ce week-end.

La France connaîtra également de très fortes chaleurs avec des températures comprises entre 35 et 40 degrés sur les deux tiers sud du territoire voire très localement davantage! Même la Bretagne et la région parisienne devraient transpirer sous plus de 35 degrés durant la journée de samedi.

C’est dû, selon des météorologues français, non pas un dôme de chaleur mais à une plume de chaleur. Il s’agit d’une remontée très étroite d’air chaud, venant du Maghreb et de l’Europe du Sud, qui est entraînée par une goutte froide qui se situe au large du Portugal. Celle-ci agit comme une pompe à chaleur.

30 °C à 1000 mètres

La Suisse sera également touchée par cette vague de chaleur en fin de semaine, mais sans atteindre de telles températures. La barre des 30 degrés sera toutefois «déjà dépassée par endroits en plaine entre mercredi et vendredi, puis le pic de cet épisode de fortes chaleurs devrait avoir lieu ce week-end avec des pointes entre 33 et 36 degrés en plaine! Les régions de montagne subiront également ces températures inhabituellement élevées avec une trentaine de degrés attendus vers 1000 m d’altitude. Certains records de chaleur pour un mois de juin seront ainsi menacés, mais il est encore trop tôt pour confirmer ceci».

Selon MétéoSuisse, la nuit de samedi à dimanche sera particulièrement douce, avec des minima proches de 20 °C. «Pour nos régions, nous considérons à MétéoSuisse qu’une température supérieure à 20 °C à 850h hPa (environ 1500 m d’altitude) rend plausible l’occurrence d’une canicule; ce ne sera pas encore le cas jeudi et vendredi pour le nord des Alpes. Samedi en revanche, le déplacement vers l’est du centre dépressionnaire décalera d’autant les remontées d’air tropical à plus de 20 °C à 850 hPa; nos régions seront dès lors concernées», comme le montre la carte ci-dessous.

Températures à 850 hPa (plages de couleur) et géopotentiel à 500 hPa (lignes noires) prévues pour dimanche 19 juin.

Températures à 850 hPa (plages de couleur) et géopotentiel à 500 hPa (lignes noires) prévues pour dimanche 19 juin.

Source: EC-Charts@ECMWF

Cruel manque d’eau

Si ce temps ensoleillé et très chaud est une aubaine pour les piscines, les restaurants et autres glaciers, il en est tout autre pour la nature. Le manque d’eau commence en effet à se faire sérieusement sentir et de nombreuses cultures doivent être arrosées, tandis que la forêt souffre de ce manque cruel de précipitations. Les cours d’eau sont d’ailleurs à des niveaux parfois inquiétants, alors que la récolte des orges a débuté en région genevoise et sur la Côte vaudoise ce qui est exceptionnellement tôt! Il reste donc à espérer que des conditions plus humides prennent le relais la semaine prochaine, mais rien n’est sûr à l’heure actuelle.

Une nette baisse des températures est en effet entrevue en début de semaine prochaine au passage d’un front pluvio-orageux, mais tout ceci demeure très incertain, selon MeteoNews. Même son de cloche chez MétéoSuisse: «La durée de cette vague de chaleur est à l’heure actuelle très incertaine. Sans exclure qu’elle se poursuive durant la première moitié de la semaine prochaine, ce scénario n’est pour l’heure pas considéré comme le plus probable».

Votre opinion

9 commentaires