Canada: Il poursuit le voleur de son pick-up en hélico
Actualisé

CanadaIl poursuit le voleur de son pick-up en hélico

Un malfrat a eu le tort de s’en prendre à une famille qui avait de la ressource...

par
lematin.ch
La famille Toner tentant de repérer le voleur de pick-up depuis son hélicoptère.

La famille Toner tentant de repérer le voleur de pick-up depuis son hélicoptère.

Facebook

Le Canadien Emmanuel Toner s’est rendu lundi vers midi dans une station-service de Grand-Sault, au nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Le plein effectué, il est entré dans le commerce. A peine trente secondes plus tard, en sortant, il a vu son pick-up prendre la poudre d’escampette. On le lui avait volé.

Emmanuel Toner a immédiatement posté une image de son véhicule sur Facebook, espérant que quelqu’un le repérerait quelque part. Mais son père Teddy Toner, relate CBC, a eu une autre idée: utiliser son hélicoptère privé pour traquer le voleur. 45 minutes à peine après avoir été dérobé, Emmanuel Toner s’envolait avec son père et son beau-frère.

Une herse pour l'arrêter

En parallèle, la famille avait prévenu la Gendarmerie royale du Canada. Le voleur était donc recherché au sol par les forces de l’ordre. Et depuis les airs par la famille Toner.

Assez rapidement, les trois hommes en hélico ont repéré le pick-up blanc volé. Ils ont alors donné sa localisation aux gendarmes. Mais même une fois repéré le fuyard qui circulait extrêmement vite a refusé d’obtempérer. Les agents ont finalement posé une herse sur la route pour l’arrêter.

C'était plutôt fun...

«Nous pensions que le fuyard allait ralentir, mais il a comme marché sur la herse», a expliqué Emmanuel Toner, qui assistait à la scène depuis l’hélicoptère. Il a d’abord cru que ça n’avait pas fonctionné. Puis a vu de la fumée autour des pneus de son pick-up, qui s’est enfin immobilisé.

Le malfrat a encore tenté de s’enfuir en courant dans un bois. Mais les gendarmes l’ont finalement interpellé. Ce serait un homme de 37 ans déjà connu des services de police. Il a été arrêté deux heures après le vol du pick-up, précise CBC.

«Vous pouvez courir, mais vous ne pouvez pas vous cacher d’un hélico», a commenté Emmanuel Toner. Qui a taxé toute cette aventure de plutôt «amusante»...

Le fuyard vu depuis l'hélicoptère.

Le fuyard vu depuis l'hélicoptère.

Le pick-up qui avait été volé.

Le pick-up qui avait été volé.

R.M.

Votre opinion