Football: Il reste encore des places pour l'Euro
Publié

FootballIl reste encore des places pour l'Euro

A jour J-2, des billets sont encore proposés sur Internet. Mais l’UEFA interdit la revente et renvoie à son site officiel.

par
Fabien Feissli
L’instance européenne précise que les places peuvent uniquement être acquises sur le site officiel de l’Euro 2016 et sont nominatives.

L’instance européenne précise que les places peuvent uniquement être acquises sur le site officiel de l’Euro 2016 et sont nominatives.

Keystone

A deux jours du début de la compétition, il reste encore des places! Bien sûr, les stades accueillant les plus belles rencontres affichent déjà complet mais il reste tout de même plusieurs bons plans sur le site officiel de l’UEFA (lire ci-contre). Ceux qui en ont les moyens – près de 500 francs le billet – peuvent s’offrir le match d’ouverture au Stade de France entre les Bleus et la Roumanie. L’autre stade parisien, le Parc des Princes, peut lui encore accueillir quelques supporters de la Nati pour l’affrontement entre la Suisse et ce même adversaire.

Des billets pour d’autres rencontres sont proposés en nombre sur les sites de petites annonces et surtout sur Facebook. Mais leurs acquéreurs le font à leurs risques et périls. «Les reventes, les dons ou même la publicité pour ces motifs sont totalement interdits», prévient l’UEFA. L’instance européenne précise que les places peuvent uniquement être acquises sur le site officiel de l’Euro 2016 et sont nominatives. En cas de contrôle, l’accès au stade pourrait même être interdit.

Par ailleurs, l’institution met en garde contre le risque de se faire arnaquer. «Nous encourageons les fans à ne pas être attirés par les rabatteurs qui non seulement exigent des prix exorbitants mais ne possèdent souvent même pas les billets qu’ils proposent», indique l’UEFA.

«Protéger nos utilisateurs»

Tout comme son concurrent Ricardo.ch, le site Anibis a décidé d’interdire la revente de billets dans ses petites annonces. Un combat qui n’est pas de tout repos. «On a déjà supprimé plus de 800 annonces mais il peut toujours en rester. Les vendeurs ont toutes les techniques», explique Jelena Moncilli. La responsable de lutte contre la fraude mentionne des billets cachés dans des offres pour albums Panini ou dans des calendriers de la compétition.

«Légalement, rien ne nous oblige à le faire. Mais nous voulons protéger nos utilisateurs et leur offrir le service le plus juste possible», précise la responsable. Elle rappelle que la lutte contre la fraude ne concerne de loin pas que l’Euro 2016 et permet d’éviter, notamment, l’envolée des prix. «Idéalement, il faudrait que les gens n’achètent plus ce genre de billets. Mais, même avec l’interdiction, on voit que les utilisateurs sont toujours attirés par le marché noir», conclut Jelena Moncilli.

Votre opinion