Publié

États-UnisIl risque la prison pour avoir simulé une fellation avec Jésus

Un jeune pourrait bien faire un long séjour à l'ombre pour s'être vanté d'un «acte de profanation».

par
Lematin.ch

Quand on est jeune, effronté et un peu iconoclaste, Facebook est tout sauf un ami. Un jeune homme de Pennsylvanie en fait actuellement la douloureuse expérience après avoir posté une photo de lui-même en train de simuler un acte sexuel avec une statue du Christ, à la fin du mois de juillet, à Everett.

Loin de faire rire les autorités, la mise en scène lui a valu une enquête très sérieuse et, désormais, une assignation à comparaître devant un tribunal des mineurs. Vêtu d'un short, lors des faits, le jeune ne sera pas poursuivi pour indécence, mais uniquement pour avoir profané un objet sacré, d'après une loi de… 1972.

Une organisation chrétienne, située pile en face de la statue, a fait savoir qu'elle n'avait pas déposé plainte contre le sacripant, mais simplement appelé à prier pour lui. Et effectivement, vu qu'il risque jusqu'à deux ans de prison, il risque d'avoir bien besoin d'un coup de main des forces supérieures pour éviter une sévère déprime.

Et vous, trouvez-vous normal que la justice consacre tant d'énergie pour une telle affaire ?

Ton opinion