Allemagne: Il s’achète un avion en Suisse et s’écrase 2 heures plus tard
Publié

AllemagneIl s’achète un avion en Suisse et s’écrase 2 heures plus tard

Un crash en Bavière a mis la police sur les dents: elle a craint une attaque terroriste.

par
R.M.
L’avion s’est écrasé lundi après-midi dans une forêt des Alpes bavaroises.

L’avion s’est écrasé lundi après-midi dans une forêt des Alpes bavaroises.

Pompiers de Mittenwald

Un accident d’avion peu banal a eu lieu lundi vers 17 heures dans les Alpes bavaroises, en Allemagne. Le petit appareil qui s’est crashé avait été acheté à peine deux heures plus tôt. Et les deux personnes à bord sont indemnes mais elles ont engendré un gros déploiement policier. Les forces de l’ordre ont en effet redouté une attaque terroriste car l’avion s’est écrasé à trois kilomètres à peine de l’hôtel de luxe Schloss Elmau, où se tiendra le sommet du G7 en fin de semaine…

«Mon fils et moi avons acheté l’avion en Suisse deux heures avant le crash. Nous étions sur le chemin du retour, vers la Carinthie, pour le mettre dans mon hangar», raconte dans «Bild» le pilote, Thomas Unden, un Autrichien de 59 ans.

Lui qui pilote depuis quarante ans dit avoir perdu tout contrôle de l’appareil alors qu’il était à 2500 mètres d’altitude. «Je n’ai jamais rien vécu de tel», tranche-t-il. Alors que le petit avion tombait en tournoyant, son fils de 26 ans a eu la présence d’esprit de déclencher le parachute de secours. Et le petit appareil s’est finalement «posé» plutôt en douceur, dans les arbres, dans une forêt.

«Un nombre insensé de policiers»

Les deux hommes n’étaient pas au bout de leurs émotions. En quelques minutes, 30 policiers dont des agents fédéraux étaient sur place. Ces hommes ont craint une attaque car ils étaient sur place pour sécuriser le prochain sommet du G7, qui accueillera dès dimanche Joe Biden, Emmanuel Macron ou encore Boris Johnson. «Il y avait un nombre insensé de policiers. Ils ont probablement pensé que nous étions des terroristes», a commenté le pilote. Qui précise: «Je ne savais même pas que ce sommet absurde avait lieu cette année»…

Tout est bien qui finit bien. Ou presque, précise encore «Bild»: la zone étant drastiquement bouclée et sécurisée, Thomas Unden a l’interdiction de récupérer son avion avant la fin du sommet du G7. Son appareil de 6 m de long pour 10 d’envergure restera donc quelques jours coincé dans des arbres.

Votre opinion

11 commentaires