France voisine: Il s'offre un… giratoire flambant neuf

Actualisé

France voisineIl s'offre un… giratoire flambant neuf

Près de Thonon, sur une route très fréquentée, un particulier a fait construire un rond-point.

par
lematin.ch
La construction du giratoire a coûté plus de 300 000 francs.

La construction du giratoire a coûté plus de 300 000 francs.

iStock

À Noyer, sur une route très passante liant Thonon et Allinges (Haute-Savoie), un giratoire flambant neuf est sorti de terre. Il a pu faire grincer des dents, raconte «Le Messager», car à part à une carrosserie, il ne mène pour l'instant pas à grand-chose… Surtout à des chantiers, en fait. Alors pourquoi dépenser des deniers publics? Sauf que ce n‘est pas le cas: c'est le propriétaire de cette carrosserie qui «s'est offert» ce rond-point.

Suite à un accord avec la municipalité locale, le gérant de la carrosserie des Bougeries, Patrick Raymond, a en effet déboursé quelque 280 000 euros – près de 310 000 francs – pour payer l'ouvrage public. L'homme n'est évidemment pas un hurluberlu amoureux des giratoires: il avait une idée derrière la tête. Propriétaire des terrains alentour, Patrick Raymond a même plein de projets et voit les choses en grand.

3 millions d'euros

«Avec ma femme nous avons acquis ce terrain pour y construire une station-service et une station de lavage. Un bâtiment sera également érigé, destiné à la location pour du tertiaire et des petits commerces. Seulement nous n'avions aucun accès au site. C'est la raison pour laquelle nous avions besoin de ce rond-point», détaille-t-il dans «Le Messager».

Pour ces projets, Patrick Raymond a investi au total quelque trois millions d'euros, est-il précisé. Ils devraient voir le jour au printemps prochain.

Un giratoire gratuit: pour la mairie d'Allinges, c'est une bonne affaire. La commune a tout de même mis la main à la poche pour financer les trottoirs et l'éclairage public. En espérant que la population en profite: le nouveau giratoire est également un accès vers une ferme pédagogique et des chemins pédestres.

R.M.

Ton opinion