Publié

Tentative de meurtreIl tente de tuer sa femme à coups de casserole

Un retraité de 76 ans domicilié dans la campagne genevoise, qui avait perdu beaucoup d'argent dans une arnaque, n'a pas osé en parler à sa femme. Il a tenté de la tuer pendant qu'elle faisait la sieste.

par
Valérie Duby
L'homme est à la clinique psychiatrique de Belle-Idée, mis en prévention pour tentative de meurtre.

L'homme est à la clinique psychiatrique de Belle-Idée, mis en prévention pour tentative de meurtre.

Tentative de meurtre dans la campagne genevoise. Selon la Tribune de Genève qui a révélé l'affaire ce matin, un retraité de 76 ans a voulu tuer sa femme à coups de casserole le 5 mars dernier pendant qu'elle faisait la sieste. Il aurait également tenté de lui couper la gorge.

La malheureuse se trouve à l'hôpital en piteux état, son mari à la clinique psychiatrique de Belle-Idée, mis en prévention pour tentative de meurtre.

Ce couple de retraités sans histoire de nationalité helvétique, était marié depuis plus de cinquante ans. Il fonctionnait comme famille d'accueil. Selon la Tribune de Genève, le mari aurait été victime d'une arnaque : la loterie africaine. Il aurait ainsi perdu une grosse partie des économies de la famille, plus de cent mille francs et n'aurait pas osé l'avouer à son épouse.

Interrogé par notre consœur, l'avocat du retraité, Me Romanos Skandamis, insiste sur le fait que son client était arrivé à un point où il ne supportait plus la situation et n'avait pas le courage de tout dire à son épouse. «Après l'agression, il est resté avec elle, il l'a soignée, il l'a positionnée de manière plus confortable. Ils ont beaucoup parlé et il lui a demandé pardon. » La victime a pardonné.

Tueur à la poêle

En mai 2012, un homme avait tué son amie – une Genevoise de 39 ans - à coups de poêle dans un appartement de la rue Dancet, dans le quartier de Plainpalais à Genève.

Ton opinion