Publié

SKI ALPINIl termine la descente de Bormio sur un seul ski

Après avoir perdu un ski, Pawel Babicki a tenu à terminer l'épreuve de vitesse italienne. Ce qu'il a fait en domptant la mythique Stelvio durant près deux minutes sur une seule jambe. Chapeau l'équilibriste.

par
N.Jr

Sans doute ne connaissez-vous pas Pawel Babicki, skieur polonais de son état, qui se trouvait hier dans le portillon de départ de la descente de Bormio. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour Babicki, lequel a perdu tout espoir de signer un bon «chrono» lorsqu’il a rapidement perdu un ski (le gauche) dans une grande courbe.

Mais qu’importe. Au lieu de s’arrêter prudemment comme l’aurait probablement fait le commun des mortels, le «cascadeur» a préféré poursuivre comme si de rien n’était, ou presque. Nullement découragé, Babicki tenait manifestement à terminer l’épreuve italienne, ce qu’il a fait. N’hésitant pas, chaque fois qu’il le pouvait, à (tenter de) se mettre en position de recherche de vitesse, l’intrépide descendeur a terminé la course à 36''47 du vainqueur, l'Italien Dominik Paris, se classant bon dernier sur les 67 concurrents ayant franchi la ligne d'arrivée. Fait cocasse: c’est seulement après en avoir terminé qu’il a chuté dans l’aire d’arrivée.

Il n’empêche que son sacré numéro relève de l’exploit. Si Babicki, avec son dossard 68, n’est pas une star du cirque blanc, loin s’en faut même, on appréciera son sens de l’équilibrisme, un sens qui lui a permis de dompter la mythique Stelvio pendant près de deux minutes sur un seul ski!

On vous laisse apprécier. Mais on vous déconseille de vouloir l'imiter la prochaine fois que vous perdrez un ski cet hiver...

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!