États-Unis - Il tue son petit-fils dans un déchaînement de violence inouï
Publié

États-UnisIl tue son petit-fils dans un déchaînement de violence inouï

Un homme de Milwaukee a battu à mort un enfant «avec un maillet, une masse, deux ceintures, un portemanteau et une canne».

Andrez Martina dit avoir «perdu le contrôle».

Andrez Martina dit avoir «perdu le contrôle».

Police de Milwaukee

À Milwaukee (Wisconsin), un homme de 53 ans a tué son petit-fils de 12 ans dans un déchaînement de violence inouï. Il l’a battu à mort «avec un maillet, une masse, deux ceintures, un portemanteau et une canne», explique la presse locale. L’horreur aurait duré entre une heure et une heure trente.

Andrez Martina est parti de l’Indiana il y a un peu plus de trois mois pour s’installer à Milwaukee et nouer une relation avec ses petits-enfants. Samedi, il a demandé à héberger ses deux petits-fils de 8 et 12 ans, ce qui s’est fait, relate le «Milwaukee Journal Sentinel».

Au milieu de la nuit, il s’est cependant réveillé certain qu’il manquait de l’argent dans son portefeuille. Convaincu qu’il avait été volé par ses petits-enfants, il a commencé à agresser physiquement les deux garçons. Mais il s’est ensuite concentré sur l’aîné, Andre.

L’enfant a tenté de s’échapper

Durant son long calvaire, l’enfant a par deux fois tenté d’échapper aux coups. La première fois en fuyant la maison, mais son tortionnaire a réussi à le rattraper et le ramener. La seconde en senfermant dans une salle de bains. Mais son grand-père a crocheté la serrure.

Tous les détails horribles de l’agression sont contenus dans une plainte pénale, dans laquelle Andrez Martina est accusé de cinq crimes dont l’homicide volontaire au premier degré. Le terrifiant déchaînement de violence a été décrit par le petit frère de la victime, qui s’en est sorti avec un doigt cassé et quelques ecchymoses. Et la mère de l’agresseur, qui, handicapée, na pas pu intervenir.

«Si vous volez, je vous tuerai»

Le lendemain des faits, Andrez Martina a envoyé un message à Illysha McCroy, la grand-mère et tutrice légale dAndre, dans lequel il accusait son petit-fils de vol. Elle lui a demandé où il était et l’homme a répondu que l’enfant était blessé. Illysha McCroy a accouru sur place avec sa fille et le compagnon de sa fille. Ce dernier a mené l’enfant à l’hôpital, où il a été déclaré mort.

Interrogé par la police, l’accusé a cru bon de préciser qu’il avait prévenu ses petits-enfants. «Si vous mentez, si vous foirez à lécole, si vous volez, je vous tuerai», a-t-il dit leur avoir lancé. Il a ajouté qu’il avait «perdu le contrôle» et devrait vivre avec pour le reste de sa vie.

Andrez Martina avait déjà été condamné en 1990 pour un homicide involontaire. S’il est condamné il pourrait cette fois écoper de «deux perpétuités plus 60 ans de prison», a indiqué la police.

(R.M.)

Votre opinion