Cyclisme: Il y a 50 ans, Tom Simpson mourait sur les routes du Tour de France

Publié

CyclismeIl y a 50 ans, Tom Simpson mourait sur les routes du Tour de France

Le 13 juillet 1967, le coureur britannique s'effondrait sur les pentes du Mont Ventoux. Un traumatisme pour le peloton.

par
LeMatin.ch

C'est un triste anniversaire. Il y a pile 50 ans, Tom Simpson s'effondrait sur les pentes du Mont Ventoux pour ne plus jamais se relever.

Lorsqu'il s'élance de Marseille avec le reste du peloton au matin du 13 juillet 1967, Simpson pointe au septième rang du classement général. Sur les pentes du Mont Chauve, le Britannique zigzague puis s'effondre. Selon la légende, Simpson aurait prononcé dans un dernier souffle: «Put me back on my bike».

Un hélicoptère viendra le chercher pour l'emmener à l'hôpital le plus proche. Mais le mal était déjà fait.

Dans les poches du coureur britannique, on retrouvera des fioles de produit dopant. Du tonédron, qui retarde la sensation de fatigue. Allié à la chaleur accablante qui régnait ce jour-là et à l'alcool - un spectateur, toujours selon la légende, lui aurait transmis une gourde de cognac en la faisant passer pour de l'eau - et à la déshydratation: le cocktail lui sera fatal.

Ce n'est sans doute pas sans raison si le peloton du Tour de France a évité les pentes du Mont Ventoux pour son édition 2017. Histoire de ne pas affronter ses (vieux?) démons une fois de plus.

Ton opinion