Suisse: Il y a toujours moins de coupures de courant
Publié

SuisseIl y a toujours moins de coupures de courant

En moyenne, les Suisses ont été contraints à se passer d'électricité durant 22 minutes en 2014, selon la Commission fédérale de l'électricité (ElCom).

Les Suisses sont extrêmement peu amenés à se passer de jus.

Les Suisses sont extrêmement peu amenés à se passer de jus.

Keystone

Vingt-deux minutes. C'est la durée moyenne de coupure de courant subie par un Suisse durant l'année écoulée (2014). Voici le calcul de l'autorité indépendante en la matière, l'ElCom.

Dans d'autres pays, comme en France et en Italie, elles sont plus longues et plus fréquentes. La grande majorité de ces coupures était planifiée, indique jeudi ElCom dans un communiqué. Mais celles-ci ne représentaient que 41% de la durée totale des interruptions de courant, soit environ 9 minutes sur les vingt-deux.

Les quelque 13 minutes restantes sont attribuées à des coupures non planifiées. Il s'agit pour la plupart du temps d'événements naturels comme des orages, des tempêtes, des animaux, qui endommagent le réseau.

C'est le cas notamment en janvier 2014, lorsque des chutes de neige ont entraîné plusieurs coupures de courant au Tessin. Tandis que des forts orages ont sévi au mois de juillet provoquant des interruptions partiellement plus longues et impliquant un grand nombre de consommateurs finaux.

Les causes fonctionnelles, l'erreur humaine ou les cas de force majeure font également partie de cette catégorie d'interruptions non planifiées.

Sur 89 gestionnaires

Au final, par rapport à 2013, une amélioration a pu être relevée aussi bien en ce qui concerne les coupures non planifiées (moins 2 minutes) que les coupures planifiées (moins 1 minute).

Pour présenter ces résultats, la Commission fédérale de l'électricité se base sur les indications des 89 principaux gestionnaires de réseau en Suisse. Les situations géographiques propres, les différences dans la structure de leur réseau (nombre des niveaux de tension et redondances de raccordement) et les différents types de câblage choisis (souterrain, ligne aérienne) sont autant de paramètres qui restreignent une comparaison directe entre ces différents acteurs, rappelle néanmoins l'ElCom.

(ats)

Votre opinion