Publié

HommageIl y a trente-cinq ans disparaissait Daniel Balavoine

Ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur l’artiste disparu le 14 janvier 1986 à l’âge de 33 ans sur le Paris-Dakar.

1 / 21
Daniel Balavoine (en haut au centre) connaît le succès dans la comédie musicale "Starmania" de Michel Berger et Luc Plamondon en 1978 et 1979. Sur la photo on reconnaît France Gall (à droite) et Diane Dufresne (lunettes).

Daniel Balavoine (en haut au centre) connaît le succès dans la comédie musicale "Starmania" de Michel Berger et Luc Plamondon en 1978 et 1979. Sur la photo on reconnaît France Gall (à droite) et Diane Dufresne (lunettes).

Gamma-Rapho via Getty Images
Une photo incroyable de 1982 qui témoigne de la variété française de l'époque, avec (de g. à dr.) Johnny Hallyday, Hervé Villard, Serge Lama, Julien Clerc, Chantal Goya, Mort Shuman, Thierry Le Luron, Sheila, Daniel Balavoine et Serge Gainsbourg, lors d'un concours à Europe 1.

Une photo incroyable de 1982 qui témoigne de la variété française de l'époque, avec (de g. à dr.) Johnny Hallyday, Hervé Villard, Serge Lama, Julien Clerc, Chantal Goya, Mort Shuman, Thierry Le Luron, Sheila, Daniel Balavoine et Serge Gainsbourg, lors d'un concours à Europe 1.

Gamma-Rapho via Getty Images
Daniel Balavoine en concert au Palais des Sports de Paris en juin 1982. Son 6e album, "Vendeurs de larmes", se vend cette année-là à 300 000 exemplaires.

Daniel Balavoine en concert au Palais des Sports de Paris en juin 1982. Son 6e album, "Vendeurs de larmes", se vend cette année-là à 300 000 exemplaires.

Gamma-Rapho via Getty Images

1. Daniel Balavoine avait six frères et sœurs, dont Xavier, qui a perdu la vie deux ans avant sa naissance, d’une méningite foudroyante. Selon Pierre Pernez, auteur de la biographie «Évidemment», Daniel Balavoine a «toujours eu le sentiment d’être sur le banc des remplaçants». Il est né le 5 février 1952 à Alençon, en Normandie, d’un père ingénieur des Ponts et Chaussées et d’une mère antiquaire.

2. Il a signé plus d’une vingtaine de tubes. «Quand on arrive en ville», «Je ne suis pas un héros», «Mon fils ma bataille», «L’Aziza», «Sauvez l’amour», «La vie ne m’apprend rien», «Le chanteur», «SOS d’un Terrien en détresse»… Daniel Balavoine a enchaîné les succès, et a vendu plus de vingt millions de disques malgré une carrière avortée. Des titres qui évoquent la vie, l’amour, la famille, l’amitié, la misère…

3. Michel Berger l’a engagé pour le rôle de Johnny Rockfort dans la comédie musicale «Starmania». Les deux hommes deviendront de grands amis. En 1978, juste avant la première du show, Daniel Balavoine décidera de sortir son 3e album studio, «Le Chanteur», qui s’écoulera à plus d’un million d’exemplaires.

4. «Je ne suis pas un héros», sorti en 1980, est l’un des titres les plus connus de Balavoine. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il avait été initialement écrit par Daniel Balavoine pour Johnny Hallyday. Ce dernier l’interprétera sur son disque «A Partir de Maintenant». Mais aucune sortie en single n’est prévue. Frustré de ce choix de la maison de disques, il en fera sa propre version, et un énorme succès par la même occasion.

5. En 1971, il a passé une audition en banlieue parisienne, au Blanc-Mesnil plus exactement. Le groupe Présence cherchait un nouveau chanteur. Daniel Balavoine était en concurrence avec Laurent Voulzy, lequel était loin de se douter de la carrière qui l’attendait avec son alter ego, Alain Souchon. Et c’est le futur interprète de «L’Aziza» qui a été sélectionné. Il enregistrera un 45 tours qui se vendra seulement à 247 exemplaires. Malgré le flop, il se produira dans toute la France.

6. Entre-temps, il s’est marié avec une jeune Polonaise rencontrée au Gibus où elle est caissière, Dominique Shroo, mais ils se sépareront en 1974 et divorceront en 1979. Il évoque leur relation dans la chanson «Couleurs d’automne» de son premier album, «De vous à elle en passant par moi».

7. Il a été le choriste de Patrick Juvet pendant sa tournée en 1974. Ce dernier cherchait un artiste avec une haute tessiture.

8. Plus jeune, il adorait la politique. Il s’est investi pleinement dans les événements de Mai 68, et souhaitait effectuer des études de droit et de sciences politiques rêvant de devenir un jour député. Mais, désabusé par ce monde, il ne passera pas son baccalauréat et se tournera vers la musique.

9. Daniel Balavoine est allé à l’Eurovision. Il croise la route de Catherine Ferry dont il tombe amoureux. Elle est choisie pour représenter la France au concours européen de la chanson en 1976. Les frères Balavoine font les chœurs — bien que Daniel n’aime pas le titre — et accompagnent la chanteuse lors de sa prestation à La Haye le 3 avril 1976. Un temps favori, le morceau se classera deuxième au terme du vote final. Daniel se séparera de Catherine mais écrira ensuite la majeure partie ses futures chansons, dont les titres «Bonjour, Bonjour» en 1982 et «Vivre avec la musique» en 1984.

10. Daniel Balavoine était un grand fan des Beatles. La découverte du groupe britannique a été un déclic chez lui. À tel point qu’en 1979, il lance l’idée un peu folle de mettre sur pied une Journée des Beatles, dont le principe serait de se passer en boucle les chansons des Fab Four. Il déclarait cette même année: «Quelques fois, je me fais une journée Beatles. Je me lève, je me passe un Beatles. Je vais dans mon auto, je mets une cassette d’eux etc. Jusqu’à saturation de mes tympans. C’est extra pour le moral.»

11. L’astronome amateur jurassien Michel Ory est un grand fan du chanteur. Il découvre en 2004 un nouvel objet céleste dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Il le baptisera «(214081) Balavoine».

12. Cet amateur d’automobiles et de sports mécaniques – il a fait son premier Paris-Dakar en 1983 – s’est investi dans de nombreuses causes humanitaires, et a soutenu la population africaine victime de famine. Il a aussi aidé à l’installation de panneaux solaires dans des petits villages. Trente-cinq ans après sa disparition tragique, l’association Daniel Balavoine continue d’œuvrer afin d’améliorer, entre autres, l’irrigation des cultures en Afrique.

13. Quand il a perdu la vie tragiquement, sa compagne Corinne était enceinte de quelques mois. Joana Balavoine, née en juin 1986, ne connaîtra donc jamais ce père qui est pourtant adulé par des milliers de fans. La jeune femme, très discrète, s’est confiée il y a quelques années dans une interview à «Paris Match». «À force d’entendre les gens me dire que je lui ressemble, que j’ai parfois un comportement similaire, que je m’emporte avec la même fougue, j’ai accepté de ressembler à ce mec, tout en ne sachant pas réellement qui il était», explique-t-elle. Daniel Balavoine a également laissé un fils, Jérémie, né le 15 juillet 1984 à Genève. Les deux enfants travaillent dans le domaine de la musique.

14. Daniel Balavoine prend pour modèle essentiellement le groupe Genesis et ses membres, surtout Peter Gabriel, détenteur d’un univers bien particulier. Une collaboration entre les deux artistes avait même été envisagée.

15. La chanson «SOS d’un Terrien en détresse» est l’un des titres les plus connus interprété par Daniel Balavoine. Elle est composée sur deux octaves et demie pour exploiter pleinement la rare tessiture du chanteur. Michel Berger et Luc Plamondon sont les génies derrière ce titre. Il a été repris à plusieurs reprises, notamment par Grégory Lemarchal lors de sa participation à «Star Academy».

16. Le 14 janvier 1986, Daniel Balavoine, alors ambassadeur de l’action humanitaire des Paris du Cœur, s’installe à bord d’un hélicoptère, à Gao, au Mali, à la place du journaliste Jean-Luc Roy, à la demande de l’organisateur du rallye Paris-Dakar, Thierry Sabine. Pendant le trajet qui les emmène jusqu’au bivouac de Gourma-Rharous, les deux hommes trouvent la mort, ainsi que trois autres personnes à bord: le pilote François-Xavier Bagnoud, la journaliste du «Journal du Dimanche» Nathalie Odent et le technicien radio Jean-Paul Le Fur. Daniel Balavoine a été inhumé près de Biarritz.

17. Une chanson inédite de Daniel Balavoine a été dévoilée il y a quelques semaines seulement. «J’étais devenu un homme» a été enregistrée en 1977 mais c’est récemment qu’elle a été redécouverte. À l’époque, le chanteur, âgé de 25 ans, enregistre l’album «Les aventures de Simon et Gunther». Le morceau en a finalement été écarté avant d’être retrouvé par hasard lors de la numérisation de toutes les bandes de Balavoine par sa famille.

18. Bonus: en fouinant, on a retrouvé une archive exceptionnelle de Daniel Balavoine et Michel Berger sur la TSR. Le 12 octobre 1983, ils participent à «Studio 4», une émission présentée alors par Christian Morin. Ils interprètent «La minute de silence» les deux derrière le même piano. Ils font ensuite la connaissance de la toute nouvelle Miss Suisse, Lolita Morena, qu’ils ne cessent d’embêter.

(L.F. & F.D.A.)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!