Californie: «Il y avait de la vaseline partout» chez Michael Jackson

Publié

Californie«Il y avait de la vaseline partout» chez Michael Jackson

L'une des femmes de ménage de la star à Neverland entre 1990 et 1994 donne des détails scabreux sur son ancien patron.

par
Le Matin
Michael Jackson en 2006, aux World Music Awards de Londres.

Michael Jackson en 2006, aux World Music Awards de Londres.

Leon Neal, AFP

La pédophilie présumée de Michael Jackson resurgit depuis la présentation du documentaire «Leaving Neverland» au Festival du film de Sundance fin janvier. Et ce n'est pas fini. Dans son édition du 7 février, le «Daily Mail» a recueilli le témoignage d'une ex-employée de la star. Adrian McManus, qui était l'une des femmes de ménage dans le ranch californien de Neverland entre 1990 et 1994, y affirme que son patron était bel et bien un «pédophile».

L'ancienne employée de maison avait témoigné contre Michael Jackson lors de son procès en 2005 pour des abus commis sur un mineur – il avait été acquitté. Elle raconte au tabloïd avoir vu de jeunes garçons, des «invités spéciaux», prendre des bains avec le Roi de la pop dans le jacuzzi. «Michael et les garçons faisaient flotter leurs sous-vêtements dans l'eau», précise-t-elle. Et d'ajouter: «Avec les jeunes garçons, il leur donnait la main et les embrassait. Ils se battaient pour l'amour de Michael. C'était un drôle d'environnement à voir.»

«De la vaseline partout»

Celle qui a nettoyé la demeure du chanteur durant cinq ans donne ensuite des détails glauques. «Il y avait de la Vaseline partout dans Neverland, beaucoup dans la chambre de Michael (...). Je trouvais des sous-vêtements cachés dans la chambre principale de Michael, dans l'un des placards, derrière des commodes. Ils étaient très durs, craquants et jaunes mais je ne savais pas à qui ils appartenaient.»

Adrian McManus dit encore avoir découvert une large collection de cassettes vidéo dans une salle de projection privée. Bien qu'elle n'ait jamais vu le contenu de ses VHS, elle pense qu'«elles montraient Michael avec les garçons en train de faire des choses inappropriées qui devaient rester secrètes, ou il finirait en prison. Je pense que c'était des sextapes.»

Elle explique que ces cassettes auraient été cachées dès le début du procès initié par Jordan Chandler en 1993, un des jeunes garçons qui a accusé Michael Jackson d'avoir abusé de lui. L'affaire s'était réglée à l'amiable contre 15 millions de dollars.

Ton opinion