Football - Ilija Borenovic: «Il y a une magnifique énergie dans et autour de l’équipe»
Publié

FootballIlija Borenovic: «Il y a une magnifique énergie dans et autour de l’équipe»

Promu coach du LS, le technicien de la Tuilière affiche une étonnante sérénité. À quelques heures du lever de rideau, il évoque ce que doit être «son» Lausanne et le rôle qu’il lui prédit.

par
Nicolas Jacquier
Ilija Borenovic se dit satisfait de la préparation du LS. Pour le compte de la 1re journée du championnat, le club de la Tuilière accueillera Saint-Gall samedi soir. 

Ilija Borenovic se dit satisfait de la préparation du LS. Pour le compte de la 1re journée du championnat, le club de la Tuilière accueillera Saint-Gall samedi soir.

freshfocus

Cinq clubs de Super League - YB, Lausanne, Zurich, Lugano et Grasshopper - entameront la saison 2021-2022 avec un nouvel entraîneur sur le banc. Parmi les nouveaux visages, il y a celui d’Ilija Borenovic, propulsé à la tête du club vaudois. À 38 ans, le technicien de la Tuilière s’inscrit plutôt comme un revenant. Le successeur de Giorgio Contini avait brièvement entraîné Lausanne quand Fabio Celestini avait été débarqué au printemps 2018 sans pouvoir empêcher la relégation.

Trois ans plus tard, c’est en incontestable N°1 qu’il revient, choisi par Ineos pour incarner la politique de mise en valeur des talents qui lui sont confiés. «J’ai de la chance, dit l’intéressé. Cette fois, j’ai pu tout gérer, avec la construction de l’équipe et la mise en place du quotidien. Je pense que l’on a bien travaillé, j’ai pu trouver mon rythme.»

«On a fait en sorte d’être prêt, ni plus ni moins. Il n’y a pas lieu d’exagérer l’importance d’un premier match»

Ilija Borenovic, coach du LS

Comment le benjamin de la Super League aborde-t-il cette reprise? Sans véritable appréhension, du moins en apparence. «On y est, on a fait en sorte d’être prêt, ni plus ni moins. Il n’y a pas lieu d’exagérer l’importance d’un premier match. C’est avant tout une étape, qui doit nous donner l’occasion d’être meilleur que le match précédent. Cela reste du football… Un match peut t’échapper sans que l’on ait mal fait les choses. À l’inverse, il arrive que l’on gagne sans s’être donné tous les moyens de l’emporter, mais cela arrive plus rarement.»

À la Tuilière, la préparation a été jugée bonne sinon excellente. «Il y a une magnifique énergie autour de nous et dans l’équipe», reconnait Borenovic. Idéalement, à quoi devrait ressembler «son» LS? «À un ensemble cohérent, avec une unité de pensée qui se dégage ainsi que des joueurs qui veulent progresser et le montrent afin d’aider le club à franchir à son tour un palier.»

«N’oublions pas d’où l’on vient. […] Il faut quand même rester raisonnable et on va l’être»

Ilija Borenovic, coach du LS

Le technicien serbe ne se risquera pas à jouer au délicat jeu des pronostics. D’abord parce que ce n’est pas le style de la maison, ensuite parce que la densité du championnat rend l’exercice fort aléatoire, voire périlleux. «Tout le monde peut nourrir des ambitions. Les nôtres se limiteront au seul maintien pour commencer. N’oublions pas d’où l’on vient. Il y a une grosse année, Lausanne était encore en Challenge League. Il faut quand même rester raisonnable et on va l’être.»

Comme partout ailleurs, le mercato du LS n’est pas terminé, des ajustements sont encore possibles avec l’arrivée d’un ou deux éléments. «On n’est pas dans une recherche absolue de renforts. Même si le contingent devait rester en l’état, on ne va pas se plaindre.»

Aucune nervosité

À quelques heures du lever de rideau, Ilija Borenovic dégage une étonnante sérénité; aucune nervosité ne transpire dans ses propos, l’homme, qui avoue bien dormir en dépit des prochaines échéances, semble sûr de son fait et du travail accompli jusqu’à présent. De toute évidence, le stress n’est pas près de le gagner. «Pourquoi devrais-je nécessairement mal dormir? On ne compte aucun blessé, tout le monde a envie de figurer sur la feuille de match, notre préparation a été bonne... Un entraîneur ne demande pas beaucoup plus pour dormir sereinement!»

Votre opinion