Actualisé 18.10.2018 à 11:37

Ils avaient mis le feu à l'autoroute et obtiennent le sursis

Jura

Dresser une barrière de feu sur la chaussée, c’est une drôle d’idée qu'a sanctionnée mercredi la justice jurassienne.

par
Vincent Donzé
Les quatre apprentis pyromanes avaient allumé une barrière de feu au beau milieu des voies.

Les quatre apprentis pyromanes avaient allumé une barrière de feu au beau milieu des voies.

DR

Quelle mouche a piqué ces quatre jeunes bernois et argoviens pour en faire des pyromanes? Surtout qu’ils ont mis le feu dans le Jura à une route à Saignelégier et à une autoroute au Mont-Terri. Une chance pour eux deux ans plus tard: le Tribunal de première instance de Porrentruy leur a octroyé le sursis.

Avec de l’essence, ces jeunes ont bouté le feu à un hêtre et à une cabane, en été 2016, du côté de Vendlincourt. Mais ils ont surtout dressé un mur de feu à la sortie d’un tunnel de l’A16. Deux mois plus tard, l’opération a été reconduite à trois reprise la même nuit sur une route de Saignelégier, tandis que de l'essence s'embrasait sur le sol du camping.

24 mois

Dans son jugement rendu mercredi et rapporté par Le Quotidien Jurassien, la juge pénale Marjorie Noirat a condamné les deux principaux prévenus à 24 mois de prison avec sursis pendant trois ans.

À l’incendie intentionnel s’ajoute l’entrave à la circulation routière, une catastrophe ayant été frôlée à Saignelégier, selon les termes de la magistrat, une voiture ayant traversé le mur de feu.

Côté français

Resté dans la voiture au Mont-Terri, le troisième larron écope de 14 mois de prison avec sursis. Cette même nuit de juin 2016, le trio avait aussi opéré sur l’A16 côté français, mais aucune procédure n’a été ouverte en France.

Pour chacun des trois condamnés, les frais de justice s’élève à 10’000 francs. Présent à Saignelégier, le quatrième s’en sort avec 200 jours-amendes à 30 francs avec sursis. Et à 7’700 francs d’amende.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!