Rome - Ils collent une amende à un prêtre et paient la bûche
Publié

RomeIls collent une amende à un prêtre et paient la bûche

Contraints de sanctionner un curé qui surveillait des enfants trop bruyants au goût du voisinage, des policiers romains se sont cotisés pour payer l’amende.

Après avoir amendé un prêtre qui avait la garde d’enfants suite à des plaintes du voisinage, des policiers municipaux romains ont décidé de faire une collecte entre eux pour payer la bûche.

Après avoir amendé un prêtre qui avait la garde d’enfants suite à des plaintes du voisinage, des policiers municipaux romains ont décidé de faire une collecte entre eux pour payer la bûche.

AFP

«Des agents de la police municipale de Rome ont infligé une amende à un prêtre, car les enfants placés sous sa surveillance étaient trop bruyants, mais ils ont ensuite payé l’amende», a déclaré mercredi un porte-parole.

Les agents ont été appelés à la paroisse de Santa Maria Immacolata, dans le quartier d’Aurelio, lundi soir, lorsque des voisins se sont plaints des cris et de la musique forte provenant de la cour de récréation.

«Après avoir établi le volume de la musique était trop élevé, les agents n’ont pas eu d’autre choix que d’infliger une amende de 300 euros au curé de la paroisse», a déclaré le porte-parole de la police locale.

Ils ont agi en «simples citoyens»

Mais les agents du commissariat d’Aurelio ont alors décidé de faire une collecte entre eux pour couvrir les frais, par solidarité avec le prêtre. «Ils l’ont fait en tant que simples citoyens, cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient policiers, ils l’ont fait parce qu’ils connaissaient la paroisse», a déclaré le porte-parole.

Le prêtre, le père Carmine Salvatore Cipolla, a déclaré à l’agence de presse Ansa qu’il pensait être dans une émission de caméra cachée lorsqu’il a été informé de l’amende.

«Je ne pouvais pas croire qu’on avait eu une amende juste pour avoir laissé les enfants jouer», a-t-il déclaré, se déclarant extrêmement reconnaissant pour le geste des agents.

(AFP)

Votre opinion

3 commentaires