Actualisé 01.07.2020 à 04:38

Ils découvrent une croix gammée en pepperoni sur leur pizza

états-Unis

Un couple de l'Ohio a eu une mauvaise surprise en ouvrant le carton d'un plat à l'emporter, préparé à l'avance dans une pizzeria.

par
lematin.ch
Deux employés ont reconnu avoir aligné les rondelles ainsi, pour rigoler en interne.

Deux employés ont reconnu avoir aligné les rondelles ainsi, pour rigoler en interne.

Twitter

Si, pour certains, voir une tranche d'ananas sur une pizza est une hérésie, ce qu'a découvert un couple d'Américains relève carrément de l'injure et de la provocation. Rentrant chez lui après une visite à sa belle-mère, un habitant de l'Ohio s'est arrêté samedi au Little Caesars, une chaîne de pizzeria, de Brook Park, au sud de Cleveland. Il voulait ramener un repas pour sa famille et a donc pris le carton d'une pizza déjà prête et tenue au chaud au self-service de l'échoppe.

Arrivé à la maison, lui et son épouse ont donc tout naturellement soulevé le couvercle de la boîte et ont découvert... une croix gammée inversée faite en tranches de pepperoni (salami épicé américain).

«Je suis vraiment déçue, a écrit l'épouse en postant la photo sur son compte Twitter. C'est triste et dérangeant, pas drôle du tout. Il y a des blagues qui ne sont pas drôles et qui ne devraient pas être faites, surtout en cette période». Contacté par CNN suite à ce message, le mari explique à la chaîne que lui et sa femme sont restés sans voix quelques instants en découvrant cela. Il dit avoir immédiatement appelé Little Caesars, alors que la pizzeria allait bientôt fermer, mais personne n'a décroché.

Les coupables ont été licenciés

«C'est alors que nous avons décidé de publier cette photo sur les réseaux sociaux, pour exprimer notre colère et montrer à notre famille et nos amis quel endroit était cette pizzeria». Lundi, une porte-parole de Little Caesars Enterprises a contacté CNN pour expliquer que deux employés de la pizzeria avaient reconnu les faits, que c'était un gag interne. Ils ont immédiatement été licenciés. «Nous avons une tolérance zéro pour toute forme de racisme et de discrimination, a-t-elle dit, Nous sommes profondément déçus de ce qui s'est passé, cette conduite est totalement à l'opposé de nos valeurs.» Elle a également précisé avoir pris contact avec la famille pour discuter directement avec elle.

Le mari s'est dit reconnaissant que l'entreprise l'ait contacté et pris des mesures rapides, mais déclare ne pas être totalement satisfait. Il espère toutefois que les deux personnes licenciées auront retenu la leçon. «Ceci est un exemple de ce qui doit changer dans le monde et nous espérons que les gens commenceront à la réaliser», a-t-il conclu.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!