11.03.2015 à 10:17

VaudIls escroquent des automobilistes après de faux accrochages

Feignant un accrochage avec le rétroviseur de leur voiture, deux individus soutirent de l'argent à des automobilistes pour la réparation d'un prétendu dommage. La police cantonale lance un appel à témoins.

Des inconnus feignent une collision avec le rétroviseur de leur véhicule.

Des inconnus feignent une collision avec le rétroviseur de leur véhicule.

Photo d'illustration, Keystone

Depuis février 2015, plusieurs automobilistes ont été victimes d'escroqueries suite à la simulation d'un accrochage avec le rétroviseur de leur véhicule, a annoncé la police cantonale vaudoise dans un communiqué ce mercredi 11 mars. Des inconnus feignent une collision avec leur voiture puis tentent rapidement d'obtenir de l'argent tout en menaçant leurs victimes.

Ils tentent de leur soutirer de l'argent pour effectuer la réparation de prétendu dommage, notamment en simulant une conversation téléphonique avec un carrossier ou un assureur afin de justifier leur demande d’indemnisation immédiate en argent cash.

A plusieurs reprises, les auteurs ont accompagné leur victime jusqu'à un distributeur à billets ou un guichet afin de se faire remettre de l'argent, voire au domicile de celle-ci. Durant ces échanges, les individus font preuve de beaucoup d'assurance. Parfois, ils menacent leurs victimes d'appeler la police si le paiement n'est pas effectué tout de suite.

Quelques recommandations

Selon les déclarations des victimes, les auteurs sont deux hommes qui circulent à bord d'une voiture immatriculée en France, s'exprimant couramment en français. Si vous êtes confrontés à ce type d'escroquerie, la Police cantonale rappelle quelques conseils :

- ne pas donner suite aux menaces et aux pressions - ne pas conduire des personnes à son domicile et ne pas les laisser entrer - relever le maximum de détail dont l'immatriculation du véhicule utilisé et renseigner rapidement la police via le numéro d'appel d'urgence 117.

Si vous avez été lésés, vous êtes priés de contacter les enquêteurs de la Division économique de la Police de sûreté au numéro 021 644 44 44 ou le poste de police le plus proche.

Pour rappel, si un accrochage sur un parking n'a causé que des dommages matériels, les usagers en cause peuvent faire un constat à l'amiable ou prendre un arrangement entre eux. Par contre s'il y a des blessés, l'annonce à la police est obligatoire selon la loi.

(A.K, /communiqué)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!