Publié

Pays-BasIls filmaient en secret le vestiaire féminin

Un suspect a été interpellé et un autre identifié dans l'affaire du vestiaire féminin d'un club de hockey-sur-gazon où jouent les trois filles du roi.

Photo d'illustration

Photo d'illustration

© Timo Blaschke - Fotolia.com

Les deux hommes étaient en possession d'enregistrements du vestiaire qui leur avaient été donnés par l'entraîneur, premier suspect dans cette affaire qui secoue les Pays-Bas depuis quelques jours.

«Un deuxième suspect a été interpellé», a révélé le parquet dans un communiqué. «Il s'agit d'un homme habitant à La Haye.»

Les autorités néerlandaises avaient indiqué jeudi dernier avoir interpellé un coach du club huppé de HGC, identifié comme Luigi C.

Son arrestation a relancé aux Pays-Bas l'idée d'imposer aux entraîneurs sportifs des catégories de jeunes la présentation d'un «certificat de bonnes vie et moeurs» délivré par le gouvernement, à la manière de ce qui se fait déjà pour les professeurs.

Les médias néerlandais ont en effet révélé que l'homme de 45 ans avait déjà été condamné deux fois pour exhibitionnisme.

L'enquête pénale contre l'entraîneur, qui habite Wassenaar (la banlieue chic de La Haye, ndlr), «avait été ouverte après que des DVD furent trouvés chez l'homme habitant La Haye», a précisé le parquet. «Ces DVD comprenaient des vidéos secrètes du vestiaire féminin de HGC».

Des images pédopornographiques ont en outre été retrouvées au domicile du deuxième suspect.

Les deux hommes avaient été interpellés le 26 août, mais l'arrestation du second n'a été annoncée que mardi «dans l'intérêt de l'enquête».

Les vidéos ont été réalisées pendant cinq ans au moins, entre 2006 et 2011, par une caméra fixe. Des centaines de femmes et de filles, pour la plupart âgées de 16 à 18 ans, ont été filmées.

L'entraîneur de hockey a été identifié car il est apparu plusieurs fois sur les enregistrements saisis, notamment quand il vérifiait l'état de la caméra.

Les trois filles du roi Willem-Alexander, dont la princesse héritière Amalia, 10 ans, jouent au hockey dans le club de HGC. Aucune d'entre elles n'a été filmées, selon le parquet.

Un troisième suspect a en outre été identifié, mais n'a pas encore été interpellé.

«Il n'y a toujours aucune indication selon laquelle les images ont été diffusées via internet», a souligné le parquet.

ndy/tbm

»

(AFP)

Votre opinion