Micro-trottoir: Ils gardent le sourire malgré la crise
Publié

Micro-trottoirIls gardent le sourire malgré la crise

En ce jour le plus triste de l’année baptisé «Blue Monday», froid et pandémie n’auront pas raison du moral des Romands.

par
Laura Juliano et Fabio Dell'Anna

Malgré les temps difficiles, les Romands interrogés dans les rues de Lausanne ont tous trouvé une bonne raison d’être heureux.

Le Matin

Chaque troisième lundi du mois de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année. C’est le constat du psychologue britannique Cliff Arnall qui a calculé l’effet de la météo, de l’état des finances et de la motivation sur le moral de la population. Statistiquement, la conjonction de ces éléments fait de ce lundi 18 janvier, le jour le plus difficile à vivre de l’année psychologiquement.

Optimistes malgré tout

Avec la pandémie et ses restrictions dont la fermeture des restaurants et lieux de loisir: pas évident de garder le sourire.

Le Matin a promené sa bonnette orange dans les rues de Lausanne pour voir ce qui faisait encore sourire les Romands. Tous ont été capables de trouver une raison d’être de bonne humeur.

Se concentrer sur l’essentiel et les plaisirs simples de la vie: une bonne leçon que ces optimistes nous donnent pour rester joyeux en ce «Blue Monday».

Votre opinion