Publié

Salon de l'autoIls n'aiment pas les lignes droites

Conduire, une source de plaisir? Les stars présentes hier sur les différents stands disent oui, chacune à leur manière.

par
Catherine Hürschler

L’autoroute, c’est peut-être bien pratique, mais jamais très palpitant pour la plupart des personnalités rencontrées hier à Palexpo. Leur pire cauchemar? Le tronçon entre Zurich et Berne. «C’est simple, j’ai 35 ans et j’ai le sentiment d’avoir toujours vu cette autoroute en travaux, c’est insupportable», confie la comédienne Melanie Winiger, ambassadrice pour Volvo. Même ras-le-bol chez Dominique Rinderknecht, Miss Suisse en titre, et qui sillonne le pays dans tous les sens avec sa Lancia Elefantino. Pour une fois, les plus rêveurs sont les hommes, avec le pilote de formule 1 australien Mark Webber, fan absolu de la conduite de nuit «pour ses vertus relaxantes», et l’ancien champion de ski Bernhard Russi, toujours partant pour une virée dans les cols alpins au volant de sa Subaru Forester.

Votre opinion