Valais: Ils ont poussé le mari dans le vide: verdict confirmé

Publié

ValaisIls ont poussé le mari dans le vide: verdict confirmé

Le Tribunal cantonal valaisan vient de confirmer la peine infligée à un couple d'amants qui avaient assassiné le mari de l'accusée.

par
Christine Talos
La chapelle des Pontis, du haut de laquelle le mari avait été précipité.

La chapelle des Pontis, du haut de laquelle le mari avait été précipité.

dr

Le drame s'était déroulé en août 2013, dans le val d'Anniviers, en Valais. Un couple d'amants avait poussé dans le vide le mari depuis le sommet d'une falaise à l'entrée du val d'Anniviers. Son corps avait été retrouvé au pied de ce pan rocheux haut de 120 mètres.

Les «amants des Pontis», comme les appelle Le Nouvelliste mardi, viennent de voir confirmée par le Tribunal cantonal valaisan leur peine prononcée en première instance par le Tribunal de Sierre. Soit seize ans de prison pour l'amant et six ans pour la femme de la victime.

Un copain devenu l'amant de sa femme

Le Tribunal de Sierre avait estimé que le couple avait cherché à se débarrasser du mari car celui-ci vivait mal la séparation d'avec l'accusée. L'époux s'était séparé de sa femme en 2012 et hébergeait alors chez lui un copain, celui-là même qui allait devenir l'amant de sa femme. Ce dernier lui faisait croire qu'il allait l'aider à renouer avec son épouse.

Se rendant compte de la situation, le mari trompé avait alors menacé de se suicider, rappelle le quotidien valaisan. L'amant avait ensuite donné rendez-vous à la victime au bord de la falaise des Pontis, le soir de sa disparition.

Mais le couple a toujours nié avoir cherché à se débarrasser du mari. Et c'est à sa demande qu'il a été rejugé il y a quelques jours. Les deux amants réclamaient l'acquittement, expliquant que la victime s'était suicidée. L'homme avait ainsi affirmé avoir vu le mari sauter dans le vide et n'avoir pas alerté les secours par peur. Manifestement, le Tribunal cantonal n'a pas cru à cette version.

Ton opinion