11.12.2013 à 13:46

«Ils pensent être entre amis»

Sexting

Pour empêcher que des vidéos de rapports sexuels entre ados s’échangent sur le Net, les parlementaires s’organisent.

par
Cléa Favre
Les vidéos d’actes sexuels s’échangent massivement entre ados par smartphone.

Les vidéos d’actes sexuels s’échangent massivement entre ados par smartphone.

Riser

«Le sexting est un problème de plus en plus aigu chez les jeunes, comme le montre encore la campagne de Pro Juventute.» La diffusion d’images intimes via les réseaux sociaux risque de ruiner l’existence de plus en plus d’adolescents inconscients. Et cela préoccupe grandement la conseillère nationale (PDC/VS) Viola Amherd. Celle-ci a décidé d’agir et de déposer un postulat sur le sujet cette semaine. «En Californie, un article spécifique a été créé dans le Code pénal. Il prévoit des peines sévères pour ceux qui diffusent des images d’autres personnes sans leur consentement.» La Valaisanne veut donc charger le Conseil fédéral de trouver un moyen de lutter contre ces pratiques manifestement en vogue chez les adolescents. «Par le biais du Code pénal, du Code civil ou de la loi sur la protection des données.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!