10.11.2016 à 11:23

Canton du ValaisIls réduisent le réservoir pour planquer la drogue

Deux Serbes ont été placés en détention préventive suite à un contrôle en octobre à Saint-Gingolph (VS).

Les agents ont dû ouvrir le bas de caisse pour les trouver.

Les agents ont dû ouvrir le bas de caisse pour les trouver.

Police cantonale valaisanne

Le corps des gardes-frontière a découvert deux cachettes aménagées sous le plancher d'une voiture lors d'un contrôle à Saint-Gingolph (VS) le 3 octobre. La planque était vide, mais les agents ont séquestré une forte somme d'argent contaminée par des stupéfiants.

La découverte a été réalisée lors d'un contrôle de routine à la mi-journée. Le véhicule immatriculé en France quittait la Suisse au poste de Saint-Gingolph. A son bord, deux Serbes résidant en France, âgés de 33 et 46 ans, qui ont été placés en détention préventive.

Lors de la fouille des effets personnels des occupants, les gardes-frontière ont trouvé environ 24'000 francs, pour l'essentiel en euros. Grâce à un appareil électronique que l'on frotte sur les billets, les agents ont pu établir que l'argent était contaminé par des stupéfiants, a expliqué jeudi Jacques Javet, porte-parole des gardes-frontières.

Pas totalement inédit

La fouille complète de la voiture a permis de découvrir deux cachettes - vides - sous la voiture. La création de ces planques de 90 cm sur 75 cm a été rendue possible en réduisant une partie du réservoir. De telles cachettes sont généralement aménagées pour cacher de la drogue, parfois des cigarettes, a expliqué Jacques Javet.

Les agents ont dû ouvrir le bas de caisse pour les trouver. Ce type de planques n'est pas totalement inédit. «Les trafiquants utilisent soit les vides du véhicule, soit les pare-chocs ou, comme ici, ils modifient le réservoir. On découvre quelques cas par an de cachettes aménagées dans des voitures ou des camions», a ajouté le porte-parole.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!