14.09.2020 à 04:36

FranceIls règlent leur différend à coups de tracteur et de fusil

Dans les Hautes-Pyrénées, un homme s’en est pris à l’auto d’un autre avec son véhicule agricole. L’autre s’est armé pour venir se venger. Tous deux ont été interpellés.

par
Michel Pralong
C’est à bord de ce tracteur que l’un des deux hommes a embouti exprès la voiture d’un autre. Qui a ensuite tiré dans le pneu du tracteur, comme on peut le voir.

C’est à bord de ce tracteur que l’un des deux hommes a embouti exprès la voiture d’un autre. Qui a ensuite tiré dans le pneu du tracteur, comme on peut le voir.

Gendarmerie des Hautes-Pyrénées

Visiblement, ces deux messieurs ne s’entendent pas. Mardi 7 septembre au soir, à Esbareich (F), un homme sur un tracteur emboutit volontairement une automobile garée, raconte 20minutes.fr. C’est celle d’un individu avec qui le propriétaire du tracteur a déjà eu maille à partir, indiquent les gendarmes des Hautes-Pyrénées sur leur page Facebook. Son méfait commis, il se rend à bord de son véhicule agricole chez sa grand-mère.

Le propriétaire de la voiture est averti par une tierce personne et constate que son véhicule a subi d’assez gros dégâts, mais peut toujours rouler. Il décide donc d’aller retrouver le coupable, non sans s’être entre-temps armé d’un fusil. Arrivé sur place, il se gare à côté du tracteur et s’apprête à descendre de voiture, mais l’irascible, toujours au volant du véhicule, repart. L’autre se saisit alors de sa carabine et fait feu, touchant l’un des pneus arrière du tracteur. Qui poursuit néanmoins sa route.

La voiture a subi d’assez gros dégâts à l’arrière.

La voiture a subi d’assez gros dégâts à l’arrière.

Gendarmerie des Hautes-Pyrénées

L’homme armé n’insiste pas et rentre chez lui, mais la querelle n’est pas terminée. Le conducteur du tracteur, ivre, menace des habitants du village, dont le maire, demandant qu’on lui prête une voiture. Mais personne ne lui obéit. Alertés, les gendarmes arrêtent rapidement les deux protagonistes de l’histoire, qui sont placés en garde à vue. Ils seront traduits en justice.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

A bu dalquolle

15.09.2020 à 20:43

C'est fou , c'est cette même agressivité que l'on retrouve sur les stades de foot , alors ne soyons pas surpris le monde est fous .

CovidTesPoches

14.09.2020 à 08:33

Et que fera l'extrême droite contre l'alcool et ses dérives journalières ? Bizarrement les fachos et leurs mentalitées fermée ont oublié de commenter ici !!!

AIE

14.09.2020 à 06:51

Est-ce que du moins ils portaient un masque?