Actualisé 23.03.2020 à 18:30

CanadaIls se font de la publicité sur le dos du coronavirus

Un concessionnaire a tenté un mauvais jeu de mots sur le virus pour vendre ses voitures. Il s'est platement excusé et amendé.

par
lematin.ch
Mais qui a eu cette «brillante» idée?

Mais qui a eu cette «brillante» idée?

Capture d'écran

L'épidémie de coronavirus bouleverse nos existences et tout le monde n'a pas encore eu le temps de s'adapter. On reçoit encore des mails publicitaires de loueurs de voitures nous apostrophant ainsi: «Vous prévoyez bientôt une autre virée en voiture?» Euh, non hélas. Ou des bandeaux nous vantant tous les avantages de collectionner des miles sur telle ou telle compagnie aérienne... Ô temps, suspends ton vol!

Mais ces exemples ne sont dus, on l'imagine, qu'à un manque de réactivité des entreprises pour changer leurs messages. Un concessionnaire de voitures au Canada, lui, a au contraire rebondi sur l'épidémie pour se faire de la pub. Il a publié, le 18 mars dernier dans un journal local une publicité disant: «Le Corolla virus est chez Toyota, on en a plein la cour». Jeu de mots évidemment entre ce modèle de la marque et le coronavirus.

«Mauvais goût»

Un opportunisme qui, évidemment, a très mal passé auprès des lecteurs, comme le racontent plusieurs sites, dont Le guide de l'auto. Le concessionnaire et le journal se sont évidemment excusés, mais dans un premier temps avec une formulation étrange: cette publicité serait, selon le concessionnaire due «à une erreur de communication entre notre entreprise et le journal». Avant de reconnaître que cette pub avec «ce titre de mauvais goût n'aurait jamais dû paraître». Le commerçant s'est alors engagé à faire un don à la Croix-rouge et à organiser des dons du sang.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!