12.10.2017 à 11:04

FootballIls se qualifient aux tirs au but... après 21 jours

L'équipe néerlandaise d'HSV Hoek a dû rejouer sa séance de tirs au but trois semaines après la fin du temps réglementaire.

par
Mathieu Roduit
L'HSV Hoek (D5 Pays-Bas) a dû prendre son mal en patience avant d'obtenir sa qualification pour le 2e tour de la Coupe des Pays-Bas.

L'HSV Hoek (D5 Pays-Bas) a dû prendre son mal en patience avant d'obtenir sa qualification pour le 2e tour de la Coupe des Pays-Bas.

Keystone

Le 20 septembre dernier, les Néerlandais d'HSV Hoek sont tenus anecdotiquement en échec par le FC Lisse (2-2) au premier tour de la Coupe des Pays-Bas. Les deux équipes devaient se départager lors d'une séance de tirs au but.

Jusqu'alors, l'histoire était somme toute banale. Mais l'arbitre a fait le choix d'utiliser la méthode ABBA pour la séance décisive. Selon cette méthode, la première équipe tire une fois au but, avant que la seconde ne bénéficie de deux tirs consécutifs. Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il y ait un vainqueur.

La méthode n'étant pas encore en vigueur aux Pays-Bas, la fédération a d'abord ordonné le renvoi de la partie. Puis, elle a fait marche arrière et a décidé de ne faire rejouer que la séance de tirs au but.

Mercredi, l'HSV Hoek a à nouveau effectué le déplacement de Lisse (200 kilomètres) pour sa seule séance de tirs au but. Sans regrets, puisque les visiteurs se sont imposés et qualifiés au terme de la séance -classique cette fois- de tirs au but. Tout ceci... 21 jours après la fin du temps réglementaire.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!