Challenge: Ils seront plus de 80’000 à aller au boulot à vélo
Publié

ChallengeIls seront plus de 80’000 à aller au boulot à vélo

L’opération «Bike to work» est lancée. La campagne de promotion du vélo et de la santé en Suisse s’attend à un nombre record de participants qui pédaleront en mai et juin pour se rendre au travail.

Pour nombre d’entreprises, ce challenge est une campagne idéale pour encourager l’activité physique et renforcer l’esprit d’équipe.

Pour nombre d’entreprises, ce challenge est une campagne idéale pour encourager l’activité physique et renforcer l’esprit d’équipe.

Getty Images

Et si vous alliez au boulot en pédalant sur votre vélo plutôt que de prendre votre voiture ou les transports publics? Histoire de perdre les kilos accumulés après deux ans de pandémie et de télétravail? C’est ce que tente de promouvoir PRO VELO qui vient de lancer la désormais traditionnelle opération «Bike to work».

Plus de 2513 entreprises se sont déjà inscrites, contre 1932 l’année dernière, soit une hausse de 30% du nombre d’inscriptions, indique PRO VELO dans un communiqué. Et d’estimer que 300 entreprises supplémentaires vont encore s’inscrire d’ici fin mai. «Après deux années pleines de défis, une année record semble se profiler à l’horizon», se réjouit Adrian Freiburghaus, responsable du projet. L’association s’attend du coup à la participation de 80’000 personnes.

Renforcer l’esprit d’équipe

Comment ça marche? Les employés des entreprises inscrites doivent se rendre au travail le plus souvent possible à vélo, en solo ou en équipe jusqu’à 4 personnes. Les kilomètres parcourus sont ensuite enregistrés dans le calendrier en ligne du challenge. Celles et ceux qui effectuent au moins la moitié de leurs trajets domicile-travail à vélo participent à un tirage au sort, pour lequel des prix sont à gagner.

Pour nombre d’entreprises, ce challenge est une campagne idéale pour encourager l’activité physique et renforcer l’esprit d’équipe chez les collaborateurs après le télétravail, souligne PRO VELO. Les hôpitaux universitaires de Bâle, Berne, Genève et Zurich poussent même le concept plus loin. Ils ont décidé de s’affronter les uns contre les autres dans une «Bataille Royale».

L’opération «Bike to work» séduit aussi les défenseurs du climat. À l’image de l’entreprise Insolight SA de Renens (VD). «Le challenge est pour nous une bonne occasion d’avoir un impact positif sur le climat mais aussi sur notre bien-être. On s’aide mutuellement à réparer nos vélos et cela crée un super esprit d’équipe. À la fin, nous décernons un prix interne à la personne qui a effectué le plus de kilomètres», explique Laetitia Anglade.

À noter que les entreprises et personnes participantes intéressées peuvent s’inscrire en ligne jusqu’au 31 mai 2022.

(cht)

Votre opinion

5 commentaires