03.05.2013 à 07:30

Exclusif«Ils sont comme mes enfants!»

Photoreporter à Grozny, Saïd Tsarnaev se joint au combat de sa famille pour dénoncer un «complot» mené contre Tamerlan et Djokhar aux Etats-Unis.

von
Ludovic Rocchi avec Anastasia Kirilenko
Saïd Tsarnaev, 56 ans, a lâché son appareil de photoreporter à Grozny pour empoigner la cause de sa famille. A l’image de tracts collés dans les rues de la capitale tchétchène, il clame l’innocence des deux frères de Boston.

Saïd Tsarnaev, 56 ans, a lâché son appareil de photoreporter à Grozny pour empoigner la cause de sa famille. A l’image de tracts collés dans les rues de la capitale tchétchène, il clame l’innocence des deux frères de Boston.

DR

Saïd Tsarnaev, 56 ans, vit et travaille en Tchétchénie. Photoreporter pour la plus grosse agence de presse russe, RIA-Novosti, il est connu comme le loup blanc à Grozny. Mais depuis quelques jours, ce n’est plus pour son travail qu’il attire l’attention. Cousin germain du père des deux terroristes présumés de Boston, Saïd Tsarnaev a décidé d’embrasser la cause de la famille. Et il clame haut et fort l’innocence des enfants de son cousin.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!