Publié

GenèveIls trouvent un mouton vivant dans son coffre

Un homme a été intercepté par les gardes-frontière au passage frontière de Veyrier (GE).

La personne était non seulement recherchée pour deux infractions, mais transportait également un mouton vivant dans le coffre de son véhicule, dans des conditions ne répondant pas aux exigences légales en vigueur.

Lors de leur entrée en Suisse dans la matinée de vendredi, deux occupants d‘un véhicule immatriculé à Genève ont été contrôlés par une patrouille de gardes-frontière.

Le passager du véhicule, de nationalité mongole, étant démuni de pièce d'identité, les agents décident d'approfondir les vérifications et découvrent que l'individu a deux mandats de recherche, l'un pour une infraction à l'Ordonnance réglant l'admission à la circulation routière et le second pour une infraction à la Loi sur l'asile.

Lors du contrôle du véhicule, les agents ont découvert dans le coffre un mouton vivant transporté dans des conditions particulièrement choquantes. Cet animal était enfermé dans le coffre de la Golf, les pattes entravées par de la ficelle de bottes de paille, afin qu'il ne puisse pas bouger. La ligature était tellement serrée qu'elle avait provoqué un effet de garrot sur les pattes du mouton. A la suite de cette découverte les gardes-frontière ont pris contact avec le service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) qui a dépêché un inspecteur sur place.

Le mouton a naturellement été libéré, examiné et pris en charge. Il n'a heureusement pas été blessé malgré la cruauté des conditions de transport. Vu la provenance connue de l'animal et d'entente avec les services vétérinaires français concernés, l'éleveur français est venu rechercher son mouton et l'a reconduit dans sa bergerie.

Le transporteur sera quant à lui poursuivi pénalement.

Ton opinion