Etats-Unis - Effondrement d’un immeuble en Floride: des secouristes étrangers en renfort
Publié

États-UnisEffondrement d’un immeuble en Floride: des secouristes étrangers en renfort

Des sauveteurs israéliens et mexicains sont arrivés dimanche à Surfside en Floride, où s’est effondré jeudi un immeuble de douze étages. Ils doivent appuyer les secouristes américains qui cherchent toujours des survivants dans les décombres.

Les secouristes spécialisés israéliens à leur arrivée à Surfside, en Floride.

Les secouristes spécialisés israéliens à leur arrivée à Surfside, en Floride.

AFP

Samedi soir, le bilan est monté à cinq morts, et 156 personnes restaient disparues. Les recherches ont continué toute la nuit, à l’aide de deux grandes grues utilisées pour retirer prudemment les débris, les équipes de recherche fouillant sans relâche les ruines.

«Il y a des progrès de faits. Nous avons des vagues d’équipes de secours qui abondent sur le site», a déclaré dimanche matin sur ABC le maire de Surfside, Charles Burkett. Des secouristes venus du Mexique sont sur place pour aider, a-t-il précisé. «Nous n’avons pas un manque de ressources, nous avons un manque de chance. Nous devons avoir davantage de chance», a-t-il affirmé.

Une équipe composée de dix secouristes spécialisés israéliens est également arrivée dimanche, et s’est rendue directement sur les lieux après l’atterrissage de leur avion. «C’est l’une des meilleures, voire la meilleure, et la plus expérimentée des équipes de sauvetage israéliennes. Ils se sont déjà déplacés à travers le monde dans le cadre de situations similaires», a déclaré à l’AFP Nachman Shai, ministre israélien chargé des questions liées à la diaspora juive.

La ville de Surfside, où la tragédie a eu lieu dans le Sud-Est des États-Unis, accueille une importante communauté juive. L’immeuble abritait également de nombreux étrangers: notamment neuf Argentins, trois Uruguayens, six Paraguayens, dont la sœur de la Première dame du Paraguay, et au moins quatre Canadiens, selon les autorités.

Incendie maîtrisé

Les recherches étaient jusqu’ici compliquées par un incendie dont la fumée avait rendu certaines zones inaccessibles. «La bonne nouvelle est que nous avons réussi à maîtriser le feu et la fumée à midi samedi», a déclaré dimanche matin sur CBS la maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava. «Donc samedi après-midi et durant la nuit jusqu’à dimanche, la visibilité était bonne.»

Quatre victimes ont par ailleurs été identifiées, a annoncé samedi soir la police locale, qui a publié leurs noms accompagnés de leur numéro d’appartement. Gladys et Antonio Lozano, 79 et 83 ans respectivement, vivaient dans le même logement. Les deux autres personnes avaient toutes deux 54 ans, dont l’une, Stacie Fang, était la mère d’un garçon de 15 ans sauvé des gravats jeudi matin, selon le «Miami Herald».

Un mémorial de fortune a été installé sur le grillage du camp de base des sauveteurs. Autour des photos des personnes recherchées, des bouquets de fleurs ont été accrochés et des bougies ont été placées sur le sol. «On voit la fumée au loin, et ici les visages des disparus, ils sont maintenant inoubliables», a dit à l’AFP Olivia Ostrow, une Française installée depuis 20 ans dans cette petite ville au nord de Miami Beach. «Mon cœur saigne pour les habitants de Surfside», a tweeté samedi le président Joe Biden, en promettant toute l’assistance fédérale requise.

Des mois d’enquête

Jeudi avant l’aube, les douze étages de ce complexe donnant sur l’océan, nommé Champlain Towers, se sont effondrés. Le drame a touché environ 55 appartements.

Les questions sur l’origine de cette tragédie se font de plus en plus pressantes. Un habitant de l’immeuble a d’ores et déjà lancé une action en nom collectif, selon le média NBC, dans le but d’obtenir une compensation pour les victimes. Plusieurs anciens rapports d’expertise sur le bâtiment ont refait surface, dont un datant de 2018, qui avaient noté des «dommages structurels majeurs», ainsi que des «fissures» dans les colonnes de béton du sous-sol du bâtiment, selon des documents publiés vendredi soir par la ville de Surfside.

L’expert auteur de cette étude recommandait alors des travaux «dans un futur proche», sans toutefois parler de risque d’effondrement. L’enquête durera probablement des mois.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires