Publié

Egypte«Importante» découverte d'une tombe et sa momie de 5600 ans près de Louxor

Les archéologues considèrent que la trouvaille est importante et permettra d'en connaître plus sur les rituels de cette période.

Sarcophage de bois datant de 1600 ans av. J.C. lorsque la 17e dynastie de Pharaons régnait en Égypte.

Sarcophage de bois datant de 1600 ans av. J.C. lorsque la 17e dynastie de Pharaons régnait en Égypte.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Une tombe et sa momie vieilles de quelque 5600 ans avant la première dynastie des pharaons ont été mises au jour dans le sud de l'Egypte. La découverte que les archéologues ont qualifiée d'«importante» pour connaître les rituels de cette période.

Cette sépulture, située dans la région de Kom al-Ahmar entre Louxor et Assouan, a été bâtie avant le règne de Narmer (de 3185 à 3125 av. J.C.), le premier roi qui unifia la Haute et la Basse-Egypte et considéré par certains comme le fondateur de la Première dynastie de pharaons.

Trouvée dans la cité du Faucon

Elle a été découverte sur le site de Hiérakonpolis, la Cité du Faucon. Le nom donné par les Grecs anciens à Nekhen, la capitale du royaume de Haute-Egypte pré-dynastique où l'on adorait depuis longtemps le rapace assimilé au dieu Horus, l'une des plus anciennes divinités égyptiennes. C'est sur le site de Hiérakonpolis qu'ont été découvertes les tombes des rois Narmer et Ka, celui-ci étant l'un des derniers monarques de la période pré-dynastique.

«L'importance de cette tombe vient du fait que son contenu y est resté enfermé», alors que la plupart des sépultures ont été pillées au fil des millénaires, a commenté Renée Friedman, qui mène l'équipe internationale auteure de la découverte. Et d'ajouter que «son état de préservation va donner une chance aux archéologues d'en apprendre davantage sur les rituels de cette période».

Outre la momie de ce qui apparaît être un adolescent ou un jeune adulte, la tombe recelait la statuette en ivoire d'un homme barbu ainsi qu'une dizaine de peignes en ivoire, des outils divers et des armes.

(AFP)

Votre opinion