par
Isabelle Chevalley
Publié

Importation de viande, une concurrence déloyale

Alors que l'on impose à nos paysans des conditions de production de viande stricte avec des règles de protection des animaux, les importateurs peuvent faire entrer de la viande produite n'importe comment. On appelle cela de la concurrence déloyale.

Il a fallu une intervention au Parlement pour demander, suite au scandale des lapins produits en cage, que soit indiqué sur l'étiquette « ne respecte pas les normes de protection des animaux suisses ». J'ai demandé que cette mention figure également sur les autres types de viande comme la volaille mais le Conseil fédéral n'a pas voulu entrer en matière. Heureusement, toute cette pression politique mais également les pressions des associations de consommateurs ont fini par faire plier Coop et Migros.

Migros vient d'annoncer que d'ici 2020, le groupe veut que ses partenaires étrangers s'engagent à respecter les normes suisses en matière de protection animale. On peut se demander pourquoi attendre si longtemps et on espère qu'au prochain changement de la direction qui interviendra sans doute avant 2020, Migros ne changera pas d'avis.

Cette décision montre qu'il était raisonnable de demander que toute la viande importée en Suisse le soit selon les normes que nous imposons à nos propres paysans et le cas échéant que cela soit indiqué clairement sur l'étiquetage.

Votre opinion