Santé: Impression 3D: la solution contre la calvitie?

Actualisé

SantéImpression 3D: la solution contre la calvitie?

Aux Etats-Unis, une équipe de recherche a peut-être (enfin) trouvé un remède efficace contre la perte de cheveux.

par
CBO
Les problèmes de perte de cheveux touchent des millions de personnes, hommes et femmes confondus.

Les problèmes de perte de cheveux touchent des millions de personnes, hommes et femmes confondus.

iStock

Qu'elle soit génétique ou liée à une maladie, la perte de cheveux reste un sujet sensible et une source de moqueries. Depuis des années, les scientifiques cherchent des solutions pour ralentir la chute ou épaissir notre chevelure.

Une nouvelle méthode développée par l'Université de Columbia est peut-être la solution tant attendue. «Slate» rapporte qu'elle consiste à générer des cheveux grâce à des cellules souches protégées par un moule imprimé en 3D.

Théoriquement simple, la création d'un cheveu est en réalité un processus complexe. Les cheveux poussent dans «les follicules pileux». Pour permettre à ces derniers de tenir et de grandir, de l'énergie est nécessaire, et elle est libérée par les «papilles dermiques».

En moyenne, 100'000 «follicules pileux» se trouvent dans notre cuir chevelu. Problème, leur durée de vie est limitée. Au fur et à mesure que les «papilles dermiques» disparaissent, les follicules se rétractent et s'endorment, et les cheveux ne poussent plus.

Tout l'enjeu est de parvenir à recréer les follicules. Et jusqu'à présent, la science n'y est jamais parvenu. Après la solution médicamenteuse, après la transplantation de follicules, l'équipe de Columbia semble avoir trouvé une piste très prometteuse.

Le processus fonctionne sur les souris

La méthode des chercheurs de Columbia a pu voir le jour grâce aux progrès de la thérapie cellulaire. Cette dernière a pour objectif de créer des cheveux à partir de cellules souches, et d''implanter «des follicules pileux riches en papilles dermiques».

Pour que l'environnement soit propice à la pousse du cheveu, les scientifiques ont mis à profit une imprimante 3D. Ils ont créé un moule dans lequel tous les éléments nécessaires peuvent se développer.

En juin dernier, des scientifiques de l'institut de découverte médicale de Sanford Burnham Prebys ont annoncé avoir réussi à transplanter des follicules de cheveux humains sur une souris grâce à ce protocole.

La technique sera améliorée dans les prochains mois avant de pouvoir être testée sur les humains. À terme, cette nouvelle méthode pourrait offrir un espoir aux nombreuses personnes souffrant de calvitie... si elles en ont les moyens. L'opération risque en effet d'être très coûteuse.

La calvitie en chiffres

Ton opinion