Hockey: In-Albon: «Rod s'est immédiatement excusé»
Publié

HockeyIn-Albon: «Rod s'est immédiatement excusé»

Vendredi, le premier match de Loïc In-Albon avec Langnau a tourné court. Face à Genève-Servette, il a été sévèrement chargé par Noah Rod et est commotionné.

par
Grégory Beaud
Keystone

Parti de Lausanne durant l'été pour grappiller du temps de jeu dans l'Emmental, Loïc In-Albon avait probablement imaginé vivre un meilleur premier match sous ses nouvelles couleurs. Son premier shift, il l'a terminé sur les fesses après avoir été chargé par Noah Rod alors qu'il n'était pas en possession du puck. Le capitaine de Genève-Servette a été immédiatement renvoyé aux vestiaires et son cas est actuellement devant le juge unique. Contacté par téléphone lundi, Loïc In-Albon se repose à la maison en attendant que sa commotion se résorbe.

Loïc In-Albon, comment ça va?

Franchement, cela pourrait aller mieux. Lorsque je suis seul à la maison ou avec ma copine, je ne me sens pas trop mal. Mais dès qu'il y a du monde autour de moi, je ne me sens pas franchement bien. C'est une sensation bizarre.

Cette scène du début de match, vous arrivez à nous la décrire?

Le pire c'est que c'était mon premier shift... J'étais en milieu de glace et n'avais pas le puck. Pour cette raison, je ne pouvais pas m'attendre à être chargé à cet endroit de la glace. Si proche de la bande, c'était peut-être inutile. Mais voilà, c'est arrivé... On m'a tout de suite ramené aux vestiaires et j'y ai passé 40 minutes. Moi, je voulais retourner sur la glace. C'est normal. Mais c'était plus sage d'arrêter. Surtout que j'ai depuis appris que j'avais une commotion.

Avez-vous parlé à Noah Rod depuis cette action?

Oui oui, il a tout de suite pris de mes nouvelles. Dès le soir de la rencontre, il m'a écrit. Il n'y a pas de problème avec lui.

Comment se passe votre quotidien depuis vendredi?

Je mange, je dors. Je mange, je dors. Je mange, je dors... et je joue des fois au Uno (rires). Les journées sont assez longues en ce moment. C'est difficile, car on ne sait pas vraiment combien de temps cela prend pour soigner une commotion. Lundi, par exemple, j'ai senti que cela allait un peu mieux. Alors je suis allé faire du vélo. J'ai tout de suite commencé à me sentir mal. Après un passage chez le médecin, me voilà de retour à la première étape: le repos complet.

Vous arrivez à estimer un éventuel retour au jeu?

Non, pas pour le moment. Je vais probablement aller à Zurich dans un centre spécialisé pour le commotions afin de travailler de manière ciblée. Mais en attendant, il faut prendre son mal en patience.

Votre opinion