Hockey sur glace – Inarrêtable, Genève s’offre le leader fribourgeois
Publié

Hockey sur glaceInarrêtable, Genève s’offre le leader fribourgeois

Cinquième succès de rang pour des Aigles de plus en plus convaincants.

par
Grégoire Surdez
(- Genève)
Marc-Antoine Pouliot a sonné le retour des Genevois en égalisant.

Marc-Antoine Pouliot a sonné le retour des Genevois en égalisant.

Eric Lafargue

C’est un peu le choc au sommet de ce mois de janvier. Une rencontre entre l’équipe en forme du moment et celle qui carbure à plein régime depuis le début de la saison. FR Gottéron a endossé son costume de leader sur la glace des Vernets. Au complet – mais sans cravate –, les hommes de Christian Dubé sont venus à Genève avec une vraie envie de montrer qui est le patron. Contrairement au match de la veille face à Lausanne, les Aigles ont trouvé face à eux une véritable machine bien huilée. De quoi se jauger au mieux.

Jan Cadieux a assez vite été rassuré, cette équipe qu’il a su transformer depuis sa prise de fonction à la mi-novembre a regardé le leader droit dans les yeux pour la première fois de la saison. Le match a défilé à cent à l’heure. Peu de déchets. Mais aussi peu doccasions lors de la première période avec deux équipes très bien en place sur le plan défensif. Les filets auraient pu (dû) trembler sur une déviation de Bykov ou un tir de Vermin. Mais à chaque fois, la rondelle a choisi le métal plutôt que le filet.

Vers le top 6

Dans cet affrontement d’un très bon niveau, c’est Fribourg qui a brisé la glace par l’entremise de son capitaine, avec la complicité de Dominic Nyffeler. De retour dans le but grenat, le Zurichois prêté par Kloten a réussi un tour de passe-passe en transformant un arrêt en but. Personne pourtant ne lui en voudra d’avoir joué les Houdini sur glace, puisque, par ailleurs, il s’est montré plusieurs fois solide et décisif. Cette ouverture du score a eu le don de lancer la soirée des Aigles, qui ont alors pris le match en main. Au plus fort de la poussée grenat, c’est Marc-Antoine Pouliot qui a égalisé d’un tir malin au premier poteau en supériorité numérique. Là aussi, le positionnement de Reto Berra est apparu suspect.

Après un deuxième tiers presque à sens unique (16 tirs à 7 pour les Aigles), Genève a fait le break d’entrée de jeu. À quatre contre quatre, Vatanen a fait le tour de la défense fribourgeoise avant d’adresser un tir subtilement dévié par Joël Vermin. Déjà double buteur contre LHC, le futur Bernois tient la forme olympique. En bon leader, Gottéron a bien tenté de réagir. Mais ce Genève-Servette n’est plus la même équipe qu’en début de saison. Quand elle tient un os, elle ne le lâche plus. C’est Daniel Winnik qui a montré les crocs sur un service de Valtteri Filppula. Avec ce 6e succès de rang, les hommes de Jan Cadieux poursuivent lentement mais sûrement leur remontée vers le top 6.

Ge/Servette - Fribourg 4-1 (0-0 1-1 3-0)

Votre opinion