Actualisé 14.07.2020 à 14:54

Vaud

Incivilités: la Ville de Nyon serre la vis

Face à la hausse des incivilités depuis le déconfinement, la Municipalité vaudoise prend des mesures. Des actions de prévention et de sensibilisation seront notamment menées.

La Ville de Nyon compte aussi réduire le fléau qu'est le littering (photo) avec une campagne d'affichage.

La Ville de Nyon compte aussi réduire le fléau qu'est le littering (photo) avec une campagne d'affichage.

Ville de Nyon/Michel Perret

La Ville de Nyon constate une recrudescence des incivilités sur la commune depuis le déconfinement lié au coronavirus. Pour endiguer le phénomène, la Municipalité et Police Nyon Région ont renforcé leurs effectifs sur le terrain et étendu leurs actions conjointes de prévention et de sensibilisation. Elles ont engagé des jeunes volontaires.

Pressés de reprendre une vie normale et de se retrouver, adolescents et jeunes adultes se regroupent spontanément dans l'espace public, en faisant fi des mesures de protection toujours en vigueur. Les rassemblements improvisés se multiplient ce d'autant qu'une partie de la population renonce à partir en vacances et que l'offre en matière de loisirs est très réduite avec l'annulation de festivals et de nombreuses autres manifestations culturelles ou sportives.

Au-delà des risques pandémiques, les autorités nyonnaises ont constaté une recrudescence des nuisances sonores et incivilités, des déprédations (lieux souillés, toilettes publiques et mobiliers urbains détruits) et des comportements excessifs (alcool, drogue, bagarres), et le lot de plaintes qui les accompagnent.

Tandems en immersion

L'enjeu pour la Ville de Nyon et la Police Nyon Région est donc d'offrir un cadre préventif et sécuritaire à ces soirées improvisées, écrit mardi la Municipalité dans un communiqué. C'est dans cette optique que le service Enfance, logement et cohésion sociale recourt à des jeunes volontaires formants des «pairs», aptes à entrer en discussion avec les groupes qui font la fête.

Identifiables grâce à leur gilet jaune fluo, ces binômes dispensent des messages de prévention en même temps qu'ils distribuent des bouteilles d'eau, des barres de céréales, des sacs poubelles et des préservatifs. Ils sont formés par la Fondation vaudoise contre l'alcoolisme (FVA) et la Fondation PROFA (santé sexuelle et sexualité), et encadrés par les travailleurs sociaux de Nyon.

Parallèlement, les agents de proximité de Police Nyon Région ont lancé l'opération «capitaines de nuit», indique la Ville. Durant leurs patrouilles préventives, ils recrutent des volontaires, identifiés au sein des groupes de noctambules, et les chargent de modérer tous les comportements excessifs de leurs camarades.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
Nous optimisons en permanence nos services - nous travaillons actuellement sur notre site web, ce qui peut entraîner des interruptions dans la fonction de commentaire.