Publié

autoIndyCar - Fin de saison à suspense à Fontana

La saison 2013 du Championnat automobile d'IndyCar se termine samedi à Fontana (Californie) avec un duel indécis pour le titre entre le Néo-Zélandais Scott Dixon et le Brésilien Helio Castroneves, que le Français Simon Pagenaud peut encore priver de la 2e place.

Avec 25 points d'avance sur Castroneves, Dixon est favori pour décrocher un troisième titre dans la plus importante série de monoplaces en Amérique du Nord. Une place dans les cinq premiers assurera au Kiwi d'être sacré, quel que soit le résultat du Brésilien. Dixon a indiqué qu'il visait la victoire à Fontana: "De cette façon, pas besoin de faire des calculs pour le Championnat". Cet affrontement Dixon-Castroneves, qui s'est déjà produit lors du dernier Grand Prix de la saison 2008, est aussi celui des deux principales écuries du Championnat, Chip Ganassi Racing (Dixon) et Penske Racing (Castroneves). Ce dernier, qui avait 49 points d'avance à trois courses de la fin du Championnat mais a vécu un cauchemar à Houston il y a deux semaines (18e et 23e), dit pourtant "n'avoir rien à perdre". "Je n'ai aucune pression", assure le Brésilien de 38 ans, jamais sacré champion. Castroneves est pourtant sous la menace de Simon Pagenaud, le meilleur "rookie" de la saison 2012, qui a encore progressé cette année. Le Français de 29 ans, qui ne peut plus jouer le titre, compte 30 points de retard sur le Brésilien, soit la différence entre le vainqueur d'une course (50 points) et le 10e (20 pts). Mais s'il ne gagne pas le Grand Prix, le Poitevin aura besoin d'un petit miracle pour finir la saison à la 2e place du Championnat. Un élément plaide pour le Brésilien par rapport à Pagenaud: sa grande maîtrise des ovales, comme celui de Fontana, où les véhicules dépassent les 320 km/h sur un circuit de 3,2 km de long dont il faut faire le tour 250 fois. Castroneves a ainsi remporté trois fois les 500 miles d'Indianapolis, la course reine de l'IndyCar, et s'est imposé cette saison sur l'ovale de Fort Worth (Texas). bpe/jde

(AFP)

Votre opinion