Publié

Formule 1Ineos prend de grandes parts de l’écurie Mercedes

Le géant industriel britannique Ineos, connu pour ses acquisitions sportives dont le Lausanne-Sport, devient actionnaire de l’écurie de F1 Mercedes à part égale avec le groupe Daimler et le patron de l’équipe Toto Wolff.

Lewis Hamilton, qui n’a pas encore prolongé avec son équipe.

Lewis Hamilton, qui n’a pas encore prolongé avec son équipe.

KEYSTONE

«La participation d’Ineos à hauteur d’un tiers dans l’écurie s’ajoutera à son rôle actuel de partenaire principal, est-il précisé dans un communiqué. Parallèlement, Daimler réduira sa participation de 60% actuellement et Toto Wolff augmentera ses 30% actuels, afin de créer trois partenaires égaux dans l’entreprise.» Ce changement d’actionnariat ne change pas le statut de l’équipe, qui restera «l’écurie d’usine de Mercedes-Benz et continuera à courir avec des châssis et des moteurs Mercedes dans les années à venir».

Wolff, par ailleurs, demeurera Team Principal et PDG «pour trois années supplémentaires», le temps de former son remplaçant. «Il aura ensuite la possibilité de passer à une nouvelle fonction exécutive au sein de l’organisation lorsqu’il décidera que c’est le bon moment».

En 2021, un plafond de dépenses de 145 millions de dollars (128 millions de francs suisse) par an entre en vigueur pour les écuries de F1. Cela contraindra Mercedes, dont le budget actuel dépasse les 400 millions de dollars, à diversifier ses activités pour ne pas avoir à se séparer d’une partie de son personnel.

«L’équipe sera renforcée par un rapprochement avec Mercedes-AMG, la division haute performance de Mercedes-Benz, et a déjà commencé à se diversifier grâce à sa nouvelle division commerciale Applied Science (sciences appliquées, ndlr), qui tire parti d’une capacité d’ingénierie de haute performance pour des projets innovants au-delà du sport automobile», indique l’écurie.

En décembre 2019, Mercedes et Ineos avaient annoncé un partenariat comprenant du sponsoring et le développement de projets scientifiques et techniques communs en F1, cyclisme et voile, secteurs dans lesquels Ineos était déjà impliquée.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé