Actualisé 20.03.2020 à 09:29

Infecté, un conseiller communal de la Tchaux témoigne

Récit

Testé positif au coronavirus et placé en quarantaine à son domicile, le conseiller communal chaux-de-fonnier Théo Huguenin-Elie livre son témoignage au matin.ch.

par
lematin.ch
Le directeur du dicastère de l'urbanisme, des bâtiments et des relations extérieures a réalisé un selfie à la demande du «matin.ch».

Le directeur du dicastère de l'urbanisme, des bâtiments et des relations extérieures a réalisé un selfie à la demande du «matin.ch».

Théo Huguenin-Elie

«Tête dans l’étau, courbatures, vertiges et jambes en coton. Ne pas tousser, ça arrache la poitrine. Je tousse! Et puis, il y a les nouvelles tragiques Crémone, Brescia, Mulhouse, Colmar... je me rends compte de la chance d’avoir la COVID-19 semblable à une grosse grippe, sans complication, dans un pays où le système sanitaire peut faire face - jusqu’à quand?

Un malaise toutefois, non pour moi mais pour notre société: ce fichu virus qui nous empoisonne aujourd’hui et nous mettra à genoux demain, il a bien fallu l’attraper! Un peu honteux, je me souviens de mon état d’esprit, il y a encore quelques jours. D’un côté la raison solide et dialectique : comme tout un chacun je peux naturellement contracté ce satané virus si volatile, si contagieux. De l’autre côté l’irréductible moi qui susurre inlassablement « oui, mais pas toi !».

N'en demeure pas moins que depuis deux semaines les règles de l’OFSP sont strictement appliquées dans l’administration de la Ville : pas de poignées de mains, distance sociale - quelle étrange expression ! - lavage et désinfection à tournemain jusqu’à en avoir la peau rêche. Il a tout de même bien fallu l’attraper quelque part, je cherche, je cherche... Ah, peut-être la séance avec Madame B. ou celle avec Monsieur C., il me semble qu’ils toussaient! Non cela fait deux semaines, c’est trop loin. Alors? Alors quoi? Une de mes filles porteuses et asymptomatiques... à ce propos j’entends ma petite Lucile tousser d’une toux que je connais.

Il faut que je vous laisse en vous disant que si j’ai accepté la sollicitation de Vincent Donzé et du matin.ch, c’est pour humblement témoigner de la raison et participer à faire taire en chacun de nous ce moi irréductible qui nous rend invincible. Cette saleté de virus est juste là à portée de toutes les mains, tapi dans l’ombre, invisible et silencieux. Prenez soin de vous, prenez soin des autres.»

Théo Huguenin-Elie

(Propos recueillis par Vincent Donzé)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!