Actualisé 10.11.2019 à 15:18

MétiersInfluenceur fait plus rêver les jeunes que vétérinaire ou prof

Influenceur, youtubeur, blogueur... L'avènement du web a donné naissance à de nombreux nouveaux gagne-pains de plus en plus populaires chez les jeunes.

par
lematin.ch
Les activités professionnelles liées aux réseaux sociaux sont de plus en plus populaires chez les plus jeunes générations.

Les activités professionnelles liées aux réseaux sociaux sont de plus en plus populaires chez les plus jeunes générations.

iStock/EnDyk

«Et toi, qu'est-ce que tu veux faire plus tard?» Adressée au moins une fois à quasi toutes les petites têtes blondes, la question est aussi banale qu'elle peut être angoissante.

Les aspirations professionnelles des jeunes générations semblent évoluer au fil des époques et de nombreux jeunes aspirent désormais à exercer des activités qui n'existaient pas il y a une dizaine d'années, comme influenceur ou encore youtubeur.

Si bien que ces métiers seraient devenus des choix de carrière plus populaires que d'autres professions jadis convoitées, telles que vétérinaire ou enseignant par exemple.

Sur le podium

C'est du moins ce qu'affirment les auteurs d'une étude menée en Grande-Bretagne par le réseau international de marketing Awin et relayée par le magazine spécialisé Mobile Marketing. L'enquête a été menée auprès de 2000 parents ayant au moins un enfant âgé de 11 à 16 ans.

Résultat: les activités d'«influenceur sur les réseaux sociaux» et de «vidéaste sur YouTube» sont désormais sur le podium des perspectives de carrière les plus convoitées par les jeunes (17% et 14% des sondés respectivement). Seule la profession de médecin est plus populaire (18% des sondés).

«Une place pour des emplois moins conventionnels»

«Il n'est pas surprenant que l'influence sur les réseaux sociaux soit une aspiration réelle de nombreux jeunes», estime Carina Toledo, conseillère en marketing influenceur chez Awin. «Bien que les emplois traditionnels soient encore vitaux pour notre société, qu'on le veuille ou non, il y a une place dans le monde moderne pour des emplois moins conventionnels tels que les influenceurs, les youtubeurs et les blogueurs».

Malgré l'intérêt croissant des enfants pour les carrières liées aux réseaux sociaux, ces dernières demeurent mystérieuses pour les générations précédentes. Ainsi, 45% des parents sondés ont déclarés qu'ils ne comprenaient pas véritablement en quoi consiste l'activité d'influenceur. En outre, 58% ont affirmé qu'ils ignoraient qu'on pouvait en tirer des revenus.

LPH

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!