Publié

Athlétisme Ingebrigtsen évite le pire

Le phénomène norvégien Jakob Ingebrigtsen, grandissime favori du 1500 m des Européens en salle, a bien cru perdre un titre qui lui tendait les bras, vendredi à Torun: disqualifié après avoir franchi la ligne en vainqueur, il a finalement été repêché en appel.

Jakob Ingebrigtsen s’en sort très bien et peut continuer à rêver d’un doublé puisqu’il s’alignera dès samedi dans les séries du 3000 m dont il est tenant du titre. 

Jakob Ingebrigtsen s’en sort très bien et peut continuer à rêver d’un doublé puisqu’il s’alignera dès samedi dans les séries du 3000 m dont il est tenant du titre.

AFP

Arrivé en Pologne nanti du 5e chrono de l’histoire en indoor depuis février (3 min 31 sec 80), Jakob Ingebrigtsen est passé tout près de la catastrophe après avoir mis un pied en dehors de la piste en début de course. Mais il a finalement eu gain de cause auprès du jury de la compétition.

Celui-ci a estimé que le coureur norvégien avait été «poussé par un autre concurrent», qu’il n’avait «tiré aucun avantage» de cet incident et que celui-ci n’avait «pas affecté la course et son résultat».

Le Scandinave de 20 ans s’impose donc en 3 min 37 sec 56 devant le Polonais Marcin Lewandowski (3 min 38 sec 06) et l’Espagnol Jesus Gomez (3 min 38 sec 47).

«Je n’ai pas l’impression d’avoir fait quelque chose de mal, il y avait juste trop de coureurs en course», avait-il raconté avant le verdict du jury. «Je voulais simplement gagner la course. A la fin, j’ai gardé une distance de sécurité avec Marcin pour pouvoir réagir s’il essayait de revenir. Mais je savais qu’une disqualification allait arriver».

Insolente progression

Ingebrigtsen s’en sort très bien et peut continuer à rêver d’un doublé puisqu’il s’alignera dès samedi dans les séries du 3000 m dont il est tenant du titre. Il confirme surtout son immense talent entrevu dès 2018 avec un doublé 1500 m-5000 m à l’Euro en plein air à Berlin à seulement 17 ans.

Le Norvégien a depuis affolé les chronos. Malgré une expérience mitigée aux Mondiaux de Doha en 2019 (4e du 1500 m et 5e du 5000 m), il a poursuivi son insolente progression à partir de 2020 en battant le record d’Europe du Britannique Mo Farah sur 1500 m, le 14 août à Monaco (3 min 28 sec 68) avant d’établir en début d’année le 5e temps de l’histoire sur la distance en salle.

(AFP)

Votre opinion