Publié

Enseignement des languesInitiative contre une deuxième langue étrangère à Zurich

Un comité d'enseignants et de politiciens veut supprimer l'enseignement d'une deuxième langue étrangère à l'école primaire.

ARCHIVES, PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

L'initiative a été présentée ce jeudi 26 février 2015. Le texte prévoit de retarder l'introduction de la deuxième langue étrangère et d'en densifier le nombre de périodes au secondaire dans le canton de Zurich. Il laisse au Conseil d'Etat le soin de décider si le français ou l'anglais passe à la trappe au primaire. La récolte de signatures commence en juin.

Le plaisir des langues

Les initiants estiment que le succès de l'enseignement précoce des langues dépend de conditions spécifiques. Celles-ci ne peuvent pas être remplies avec des moyens restant raisonnables dans le primaire.

Aujourd'hui, l'anglais est enseigné à partir de la 2e année à Zurich et le français dès la 5e. De nombreux élèves ne tirent pas bénéfice des deux leçons par semaine et par langue, argumentent les initiants. Les élèves perdent rapidement le plaisir des langues et arrivent démotivés dans le secondaire.

Renforcer l'allemand

Pour le comité, l'apprentissage de l'allemand doit être encouragé plus fortement. Les élèves s'intéressent par ailleurs davantage à l'histoire, à la géographie et aux sciences naturelles.

Une initiative similaire, lancée par l'UDC, est soumise aux urnes le 8 mars à Nidwald. Les citoyens doivent décider si le français a toujours sa place dans le programme de l'école primaire aux côtés de l'anglais.

(ats)

Votre opinion