Erotisme - Instagram censure ses photos osées, Madonna pousse un coup de gueule
Publié

ÉrotismeInstagram censure ses photos osées, Madonna pousse un coup de gueule

La reine de la pop a republié les clichés sur son compte et s’interroge sur la censure des mamelons des femmes.

«C’est toujours étonnant pour moi de voir que nous vivons dans une culture qui permet de montrer chaque centimètre du corps d’une femme à l’exception d’un mamelon, a notamment écrit Madonna.

«C’est toujours étonnant pour moi de voir que nous vivons dans une culture qui permet de montrer chaque centimètre du corps d’une femme à l’exception d’un mamelon, a notamment écrit Madonna.

Getty Images for MTV/ViacomCBS

Madonna a pris pour cible Instagram pour avoir supprimé les clichés d’une de ses séances photos provocantes. La star de la pop de 63 ans a republié une série de photos d’elle allongée dans son lit (et sous le lit), alléguant que les modérateurs de l’application avaient censuré la série originale parce qu’un de ses mamelons était exposé dans certaines des images.

«Je republie des photos qu’Instagram a retirées sans avertissement ni notification… La raison qu’ils ont donnée à ma direction qui ne gère pas mon compte était qu’une petite partie de mon mamelon était exposée», a-t-elle écrit en légende du diaporama, dans lequel son téton est désormais recouvert d’un émoji de cœur.

«C’est toujours étonnant pour moi de voir que nous vivons dans une culture qui permet de montrer chaque centimètre du corps d’une femme à l’exception d’un mamelon, a-t-elle poursuivi. Comme si c’était la seule partie de l’anatomie d’une femme qui pouvait être sexualisée. »

Quatre décennies de «censure, sexisme, âgisme et misogynie»

La chanteuse a fait valoir que les mamelons des femmes ne devraient pas être censurés car ils servent à «nourrir un bébé» et que parfois les mamelons des hommes peuvent être «érotiques». Ils ne sont pourtant pas censurés. Elle a ajouté qu’elle était heureuse d’avoir pu rester saine d’esprit malgré quatre décennies de «censure, sexisme, âgisme et misogynie».

Écrivant cette publication le jour de Thanksgiving, Madonna a conclu en ironisant sur le «timing parfait avec les mensonges que nous avons été amenés à croire au sujet des pèlerins rompant paisiblement le pain avec les Indiens d’Amérique lorsqu’ils ont débarqué sur Plymouth Rock», avec le hashtag «Les artistes sont là pour troubler la paix».

Retrouvez le meilleur de l’Instagram des stars dans notre galerie

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion