Buzz: Instagram nous ment: les photos hilarantes d'une Suissesse
Actualisé

BuzzInstagram nous ment: les photos hilarantes d'une Suissesse

Kim Tschopp connaît un joli succès en dévoilant avec humour la réalité derrière les images trop glamour d'Instagram.

par
Renaud Michiels
1 / 12
Le compte «the_truth_is_not_pretty» (la vérité n'est pas jolie) dégomme avec humour les photos visibles sur Instagram. Dans la vraie vie, au réveil, on ressemble davantage à l'image de droite...

Le compte «the_truth_is_not_pretty» (la vérité n'est pas jolie) dégomme avec humour les photos visibles sur Instagram. Dans la vraie vie, au réveil, on ressemble davantage à l'image de droite...

Instagram/the_truth_is_not_pretty
À gauche, ce qu'Instagram veut nous faire croire. À droite, la réalité.

À gauche, ce qu'Instagram veut nous faire croire. À droite, la réalité.

Instagram/the_truth_is_not_pretty
La Suissesse Kim Tschopp se met en scène pour démonter les images léchées et souvent trafiquées visibles sur Instagram.

La Suissesse Kim Tschopp se met en scène pour démonter les images léchées et souvent trafiquées visibles sur Instagram.

Instagram/the_truth_is_not_pretty

Le compte Instagram d'une jeune Suissesse est en train de connaître un joli succès. Et c'est mérité: il est hilarant, efficace et diffuse un message qui fait du bien. Nommé «the_truth_is_not_pretty» – la vérité n'est pas jolie – il dégomme les photos trop belles pour être honnêtes qu'on trouve sur Instagram. Démonstration: un couple dans une voiture, ça peut être glamour.

Mais dans la vraie vie ça ressemble plutôt souvent à ça:

C'est sur ce principe opposant images Instagram à la réalité que fonctionne la page de Kim Tschopp, une Argovienne de 26 ans. Elle se photographie et se sublime, souvent dans des scènes du quotidien. Puis casse l'image en publiant une version décalée et amusée plus proche de nos quotidiens. (Voir galerie ci-dessus)

L'idée plaît. Même si la Suissesse n'a pas encore un nombre gigantesque d'abonnés, «the_truth_is_not_pretty» a été repéré par des médias internationaux comme le «Daily Mail» ou «AS». On trouve aussi des articles en turc, croate ou russe. Un buzz tout récent qui fait «probablement suite à un article de Bored Panda», nous explique Kim Tschopp.

Petits tracas quotidiens

Outre l'effet comique, la jeune femme entend dénoncer les célébrités et autres influenceuses qui trafiquent leurs images comme la réalité en donnant à voir des vies constamment sublimes et idylliques. «Je souhaite montrer – surtout à la nouvelle génération – la réalité derrière la fausse perfection de posts Instagram. La vie n'est pas toujours si jolie. Mon intention est de rappeler que nous avons tous les mêmes petits tracas quotidiens. Mais personne ne les montre», détaille celle qui a une formation de photographe.

Pour les scènes qu'elle immortalise, la jeune femme s'inspire souvent des «photos typiques des influenceurs». Et parfois de son propre quotidien. «Comme l'image sur laquelle je me rase les jambes. Je me suis coupée accidentellement et je me suis dit que personne ne montre que ça arrive régulièrement», glisse-t-elle.

Les images de Kim Tschopp disent au fond de ne pas subir les diktats de la perfection. Elles sont une ode à s'accepter et s'aimer.

Votre opinion