Tennis - Insultée par un spectateur, Naomi Osaka fond en larmes

Publié

TennisInsultée par un spectateur, Naomi Osaka fond en larmes

La Japonaise a été éliminée au 2e tour du WTA 1000 d’Indian Wells, balayée 6-0, 6-4 par la Russe Veronika Kudermetova, après avoir brièvement pleuré au premier set quand une personne dans le public l’a insultée.

Naomi Osaka a connu un 2e tour cauchemardesque à Indian Wells. 

Naomi Osaka a connu un 2e tour cauchemardesque à Indian Wells. 

AFP

«Naomi tu es nulle !» Apostrophée dans le 3e jeu de la première manche, la Japonaise n’a pu masquer sa détresse en allant s’asseoir sur sa chaise pour le changement de côté.

Des larmes qu’elle n’a pu réprimer ont coulé, après qu’elle se fut plainte de ce comportement auprès des officiels. Sans conséquence pour la personne ayant prononcé ces mots, quand il arrive parfois en NBA que des fans soient exclus des salles en raison de leur provocations verbales ou leurs comportements agressifs.

Osaka a gardé les yeux embués tout le reste du match. Elle a plus lutté pour continuer de jouer, que pour espérer une très hypothétique victoire, compte tenu de son mal-être évident sur le court central. D’autant que Kudermetova a su rester imperturbable malgré les circonstances, même lorsque son adversaire, portée par un orgueil qu’on lui a rarement vu devant de telles difficultés, a semblé revenir dans le match.

Osaka a finalement perdu son service au 7e jeu de la seconde manche et la Russe n’a pas manqué l’occasion d’en finir. Cette dernière a semblé bien embarrassée au moment de prononcer quelques mots au micro, saluant la combativité de la Japonaise.

Et de façon totalement inattendue, Osaka a accepté de jouer le jeu du mot pour la fin. Un exercice terriblement éprouvant qui a fait couler de nouvelles larmes sur ses joues, submergée par l’émotion.

«Pour être honnête, j’ai l’impression d’avoir déjà été chahutée auparavant, ça ne m’avait pas vraiment dérangée. Mais, j’ai regardé une vidéo de Venus et Serena (Williams) se faisant chahuter ici. Si vous ne l’avez jamais regardée, vous devriez la regarder», a-t-elle péniblement dit entre deux sanglots.

En 2001, lors de la finale remportée par Serena contre Kim Clijsters, sa soeur Venus et leur père Richard avaient été insultés lorsqu’ils ont pris place dans les tribunes et durant le match. Pendant 14 ans les deux championnes ont refusé de revenir jouer dans ce tournoi.

«Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’est venu à l’esprit et c’est resté... J’essaie de ne pas pleurer. Je dois juste dire merci et félicitations», a-t-elle conclu en faisant un clin d’oeil à Kudermetova.

(AFP)

Ton opinion