Actualisé 15.03.2019 à 19:36

JuraIntempéries: les chasseurs se mouillent pour la nature

Au plus fort de la tempête, les nemrods jurassiens ont entretenu une haie sous la houlette d'un garde-faune.

par
Vincent Donzé

Les chasseurs jurassiens ont l'obligation de consacrer une journée par an à l'entretien de la faune. Mais jeudi dernier à Pleigne (JU), au plus fort de la tempête, personne ne leur aurait reproché de battre en retraite.

Que nenni: occupés à tailler une haie de 350 mètres qui sert de relais aux lièvres et à bien d'autres animaux, en zone agricole, ils ont résisté au vent et à la pluie jusqu'à 16h30.

Ténacité saluée

Leur ténacité est saluée par un villageois écolo qui les a photographiés: «La mentalité de certains chasseurs n'est pas toujours en adéquation avec la population et leur comportement est souvent critiquable. Mais là, ils méritent tout notre respect pour leur activité en faveur du milieu naturel dans des conditions exécrables!», rapporte Gervais Marchand.

L'opération de jeudi s'est déroulée sous la direction du garde-faune auxiliaire Gérald Fueg. La haie entretenue date d'une vingtaine d'années. Elle a été plantée avec l'aide d'écoliers de la région pour faciliter la vie de la faune sauvage. La faciliter, ou la sauver?

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!