Coronavirus – Interdits, les vols venant d’Afrique australe continuent
Publié

CoronavirusInterdits, les vols venant d’Afrique australe continuent

Les avions venant des pays de la région ne peuvent toutefois transporter que des passagers suisses ou ayant un permis de séjour dans notre pays.

par
Michel Pralong
Les Airbus A340-300 de Swiss continuent à arriver d’Afrique du Sud.

Les Airbus A340-300 de Swiss continuent à arriver d’Afrique du Sud.

Swiss

Vendredi 26 novembre, la Confédération a décidé d’interdire tout vol direct en provenance d’Afrique australe, ceci en raison du nouveau variant Omicron, découvert dans la région. Pourtant, il suffit de se rendre par exemple sur le site de la compagnie Swiss pour pouvoir sans problème réserver un vol à destination de Johannesburg et également le retour. Le vol de ce lundi soir au départ de Zurich est toujours prévu, tout comme le vol en provenance direct de la ville sud-africaine est toujours affiché pour une arrivée demain matin.

Si ces vols se poursuivent, ce n’est pas parce que le nouveau variant a depuis été détecté en Suisse. Mais parce que le communiqué de l’Office fédéral de la santé publique de vendredi laissait une ouverture: «Une réglementation d’exception s’applique aux citoyens suisses et aux personnes titulaires d’un titre de séjour en Suisse et au Liechtenstein qui se trouvent actuellement dans ces pays et qui souhaitent rentrer en Suisse à titre privé». Et comme la Confédération a décidé de ne pas organiser de vols de rapatriement, les personnes concernées doivent donc prendre des vols commerciaux existants.

Liaison quotidienne assurée

Ce que nous confirme d’ailleurs la compagnie aérienne: «Swiss appliquera la décision des autorités fédérales de ne transporter, jusqu’à nouvel ordre, que des voyageurs de nationalité suisse ou liechtensteinoise ou titulaires d’un permis de séjour suisse ou liechtensteinois correspondant, entre l'Afrique du Sud et la Suisse». Du coup, sa liaison quotidienne est pour l’instant assurée. «Les vols à destination de Johannesburg portant le numéro de vol LX284 des prochains jours seront également effectués comme prévu jusqu’à nouvel ordre». Pareil pour les vols de retour: «l’autorisation des autorités pour les vols de retour est une condition préalable».

Reste que depuis vendredi, tous les passagers de retour d’Afrique australe doivent, quel que soit leur statut vaccinal, présenter un test négatif, puis se placer en quarantaine durant 10 jours. Samedi dernier, les mesures n’avaient pas été encore correctement mises en place et les passagers de l’avion de retour d’Afrique du Sud qui s’est posé à Kloten n’ont pas été testés. Ce n’est que quelques heures après l’atterrissage qu’ils ont reçu un SMS leur demandant de se mettre en quarantaine et de se faire tester, sous peine d’amende.

«Pas idéal pour empêcher la propagation»

Swiss explique également ne pas adhérer à la décision du Conseil fédéral. Elle dit la respecter mais elle souligne que «sur la base des expériences des mois précédents, les interdictions de vol ne sont pas idéales pour empêcher la propagation d’une variante virale nouvellement découverte. L’OMS appelle également à ne pas répondre à la mutation du virus Corona par une restriction des voyages. Les voyages en provenance et à destination de l'Afrique du Sud restent possibles par d’autres hubs». En effet, sur ce dernier point, la Confédération n’a interdit que les vols directs. Un passager peut toujours trouver un pays qui n’a pas pris de telles mesures, puis regagner la Suisse depuis là.

Votre opinion

8 commentaires